Vie de merde - Le forum / Projet Bradbury -> 52 Sujets pour 52 Nouvelles [Ouvert à tous !]

#151 12/03/2017 20:39:33

Homme
Aujourd'huit
Lieu : Pontgouin (28),
Inscrit le : 27 janvier 2012
Messages : 8841

Re: Projet Bradbury -> 52 Sujets pour 52 Nouvelles [Ouvert à tous !]

2017. 10. - Une histoire incluant un compte à rebours

Spoiler : Afficher

Dix minutes, il me reste dix minutes pour être prêt. C'est la première fois que je vais faire ça devant un public, j'ai peur de ne pas être à la hauteur, de mal m'y prendre, qu'on se moque de moi, ou, pire, qu'on me hue. Ô mon Maître, vous qui m'avez tout appris, pourquoi ne m'avez vous pas prémuni contre ça, pourquoi ne m'avez vous pas enseigné cette peur qui colle au ventre la première fois, et comment s'en défaire ?

Neuf minutes, encore neuf minutes et je serai là dehors, devant tous ces gens qui attendront de moi une prestation d'excellence, qui guetteront la moindre hésitation, qui scruteront chacun de mes mouvements. J'ai peur, j'ai si peur de mal faire. J'ai peur que le trac me fasse trembler, qu'à cause de cette tension mes yeux soient rougis de larmes, que mes membres soient tétanisés…

Huit minutes, huit minutes à essayer de reprendre mes esprits, il faut que j'y arrive, je n'ai pas le choix, les gens attendent, ils ne veulent pas être venus pour rien, je ne peux pas les décevoir. Je ne veux pas décevoir mon Maître, lui qui a passé tant d'années à me former, à m'apprendre toutes les subtilités du métier, à me faire répéter inlassablement jusqu'à ce que mes gestes soient parfaits.

Sept minutes, sept minutes encore, à rassembler mes forces, à me concentrer, à me remémorer tout ce que j'ai appris. C'est mon premier passage en public, c'est la consécration de ma formation, je ne peux pas flancher, je dois me ressaisir. Les autres y sont parvenus avant moi, ils sont tous passés par là, il n'y a pas de raison que moi je n'y arrive pas.

Six minutes, six minutes c'est presque rien, face aux longues heures à m'entraîner. J'ai passé avec succès toutes les épreuves, j'ai réussi avec brio tous mes essais préliminaires, la seule différence aujourd'hui, c'est qu'il y a un public, ça ne doit rien changer, je sais comment m'y prendre, je connais les gestes par cœur, je pourrais les décrire tous avec précision.

Cinq minutes, cinq petites minutes, il me faut juste oublier les gens, et visualiser chaque étape, chaque pas, chaque mouvement. Je ne dois pas les regarder, je dois faire comme s'il n'y avait pas de public, comme s'il s'agissait encore d'un exercice, comme s'il n'y avait personne pour me juger, comme s'il ne s'agissait pas du couronnement de ma formation.

Quatre minutes, quatre minutes c'est difficile à croire, il me reste si peu de temps pour me préparer, je ne suis pas prêt, mais je ne le serai jamais, on ne peut pas être prêt pour ça. J'ai tout ce qu'il me faut, j'ai de quoi me mettre dans le bon état d'esprit, il faut juste que je me concentre, il faut que je répète une dernière fois, une toute dernière fois tant qu'on ne me voit pas.

Trois minutes, trois minutes pour reproduire encore deux ou trois fois l'ensemble de la procédure, pour m'assurer que la suite de gestes est bien imprimée dans ma mémoire physique, pour être certain que mon corps suivra les mouvements tout seul, sans devoir faire appel à ma tête, sans avoir à réfléchir, il n'y a que comme ça que je pourrai réussir.

Deux minutes, deux minutes à la fois interminables et si courtes. Les techniciens s'affairent autour de moi, pour terminer la préparation. Quelqu'un est venu vérifier que mon costume était correctement en place, que mes accessoires étaient impeccables. Cette personne n'a rien dit, croyant sûrement ne pas devoir me déconcentrer, mais je crois qu'un mot d'encouragement n'aurait pas été de trop.

Une minute, une minute de rien du tout, je ne peux plus reculer, je ne peux plus avoir peur. J'entends la foule qui commence à s'exciter, j'aurais du mal à les ignorer mais il le faudra, si je veux réussir je ne dois pas les entendre, je ne dois pas prêter attention à leurs cris, à leurs exclamations, je ne dois visualiser que ma tâche : monter sur cette estrade, affûter ma hache, la lever bien haut, et l'abattre sur ce cou d'un seul mouvement sec et précis, et tout sera terminé.

Je suis prêt, le rideau s'ouvre, j'y vais. Maître, Ô mon Maître, j'espère que vous serez fier de moi, fier de m'avoir si bien enseigné le métier. Et j'espère surtout que je saurai vous trancher la tête sans que vous n'ayez le temps de souffrir.


profil 1916588943
« La haine est la seule passion accessible aux médiocres. Ils trouvent, à haïr, un semblant de grandeur. C'est pourquoi la haine est si commune et si facile à propager. » René Barjavel
                    
assassiné au JᶁȚ par Saad742

Hors ligne

 

#152 12/03/2017 23:59:46

Femme
Aujourd'huit
Lieu : 916974,
Inscrit le : 29 avril 2014
Messages : 7312

Re: Projet Bradbury -> 52 Sujets pour 52 Nouvelles [Ouvert à tous !]

2017. 10. - Une histoire incluant un compte à rebours

Spoiler : Afficher

10.
Cette fois je l'ai fait, j'ai plongé et je suis déterminé, j'ai lu que ça devait durer environ 10 minutes selon les personnes, j'espère que ce sera plus rapide pour moi. J'ai lu aussi que la douleur était assez insoutenable, mais je sais que je saurais faire face. Une dernière chose que j'ai pu voir c'est que l'instinct de survie était parfois trop fort. Mais je saurais le dompter. Je le sais. Je suis déterminé.

9.
Tenir, rester à la surface, Stop, je ne veux plus, j’arrête, venez, venez m'aider, s'il vous plaît  .. Je n'arrive pas à crier, même plus à respirer. J'ai déjà bu la tasse deux fois, Rejeter la tête en arrière, de l'air, il me faut de l'air. Rester à la surface a tout prix ... C'était vraiment le pire moyen que j'ai choisi ...

8.
Je m'épuise pour rien .. Personne ne me voit, venez m'aider s'il vous plaît ... Je n'arrive plus à rester à la surface, je ne peux plus faire la planche. Battre des bras est devenu trop difficile, mais je dois continuer, espérer... Que quelqu'un vienne me chercher, je ne veux plus ...  J'ai mal à la poitrine ..

7.
Plus aucune force, Et je n'arrive toujours pas à respirer. Plus d'air. De l'air, il me faut de l'air. Je ne peux pas rester à la surface, je sombre, je ne peux plus remonter. Venez m'aider. J'ai mal..

6.
Le silence, le calme et l'obscurité. Plus aucun bruits. Ce que je cherchais désespérément en fin de compte. Et ma conscience se perd, la fin, enfin ...

5.
Come back. Un spasme. Respirer. Attraper de l'air, le plus d'oxygène possible. Je dois survivre. L'eau entre à présent en quantité dans mes voies respiratoires. Ça fait mal. J'ai mal à la poitrine, aux yeux, au cœur. Je ne peux plus remonter. Si je tends la main peut-être que quelqu'un l’attrapera ?

4.
J'ai mal, vraiment mal. Et je ne peux même plus crier, ni bouger. Je me sens si faible ... Mais j'ai mal, je dois me sortir de là. Mon cœur bat à tout rompre, j'ai l'impression qu'il va exploser hors de ma poitrine tellement il bat .. Et personne ne vient, personne ne viendra.

3.
Ça se calme, Mon cœur bat plus lentement maintenant, comme si lui-même s'était résigné. mais j'ai toujours aussi mal... Je veux juste que ça s'arrête maintenant. Je vais mourir ici je le sais, personne ne viendra pour m'aider. Je suis juste là, dans ce silence. Et j'ai de plus en plus froid ..

2.
Plus aucun repère à présent, juste l'obscurité, le silence, le froid et la douleur. Et tomber, encore. A quoi penser ? Ceux que je vais laisser ? J'aurais dû y penser avant de sauter.. Finalement, j'ai réussi, malgré cet instinct de survie sois disant plus fort que tout. Mais je sais pertinemment que si cette tentative est une réussite, ce n'est pas grâce à ma volonté, bien au contraire .. Foutu instinct .. Et j'ai vraiment très froid ...

1.
Ça se termine, je le sens, je n'ai plus mal mais je suis littéralement gelé ... Je commence à somnoler le sommeil, ou la perte de conscience me gagne encore une fois, la dernière fois je l'espère, non, je le sais. Ça fonctionne comme ça, je l'ai lu. C'est donc ainsi que ça se termine pour moi. Bientôt ... Dormir dans ce voile froid. Dormir, finir.

0.
Enfin, pour terminer, c'est mon cœur qui lâche. Plus d'oxygène pour alimenter mon organisme, la fin. La fin que j’espérais et désirais ardemment. Enfin. On me retrouvera probablement après avoir lu ma lettre et consulté mon historique sur la noyade. Je ne sais pas si je dois m'en réjouir, mais pour moi, tout ça est terminé. Game Over.

Dernière modification par Saad742 (13/03/2017 00:08:31)


"Un comportement antisocial est un signe d'intelligence dans ce monde rempli de conformistes." - Nikola Tesla.

Hors ligne

 

#153 16/03/2017 10:04:00

Femme
Aujourd'hui, je sais l'écrire.
Lieu : ,
Inscrit le : 21 mars 2014
Messages : 26365

Re: Projet Bradbury -> 52 Sujets pour 52 Nouvelles [Ouvert à tous !]

On n'est pas dans la semaine 11, là ?


Si vous arrivez en retard, dites :
"C'est que je ne suis pas le premier venu".
Alphonse Allais

En ligne

 

#154 16/03/2017 10:37:23

Aujourdhuit
Lieu : 962095,
Inscrit le : 9 juin 2011
Messages : 5708
Site web

Re: Projet Bradbury -> 52 Sujets pour 52 Nouvelles [Ouvert à tous !]

Si. Mais comme on est tous en retard, vous voulez pas qu'on décale ? 8D *BIM*
Le nouveau thème en tout cas est :

2017. 11. - Une histoire qui se déroule pendant la pleine lune


«  Bien que nos renseignements soient faux, nous ne les garantissons pas. »
Erik Satie

Projet Bradbury, écriture participative, c'est par ici !

Hors ligne

 

#155 16/03/2017 11:36:19

Femme
Aujourd'huit
Lieu : 916974,
Inscrit le : 29 avril 2014
Messages : 7312

Re: Projet Bradbury -> 52 Sujets pour 52 Nouvelles [Ouvert à tous !]

Y'a que certains personnes qui sont en retard ... roll


"Un comportement antisocial est un signe d'intelligence dans ce monde rempli de conformistes." - Nikola Tesla.

Hors ligne

 

#156 16/03/2017 13:15:13

Homme
Aujourd'huit
Lieu : Pontgouin (28),
Inscrit le : 27 janvier 2012
Messages : 8841

Re: Projet Bradbury -> 52 Sujets pour 52 Nouvelles [Ouvert à tous !]

Pour le moment, Saad et moi on n'est théoriquement décalés que d'un jour (à la base j'avais proposé qu'on change tous les dimanches parce que l'année a commencé un dimanche, et maintenant on a tendance à attendre jusqu'au dimanche pour participer). L'impression qu'on est décalé vient du fait que les premières semaines on a proposé nos participations dès les premiers jours de la semaine (lundi soir, pour moi), mais qu'ensuite on s'est laissé le temps de trouver le bon texte jusqu'à la fin du temps "imparti".
Et c'est pas mal de se laisser le temps de la semaine pour choisir le bon texte, finalement. Là, par exemple, j'ai des idées, mais je préfère me laisser le temps de les mûrir, voire d'en trouver une autre d'ici dimanche.

Décaler d'une semaine ne changera rien, au final ça ne te fera "gagner" qu'une semaine, mais à terme, une fois que tu l'auras "dépensée", tu seras de nouveau confrontée au même souci. Et je pense que ça va complètement à l'encontre du principe de base, qui est : un texte par semaine. Dès l'instant où tu en repousses ne serait-ce qu'une, c'est foutu, la "bonne résolution" est brûlée avec toutes celles des années précédentes (tongue), tu auras moins de scrupules à sauter une autre semaine plus tard, puis encore une autre, etc. Jusqu'à peut-être même lâcher le projet.


profil 1916588943
« La haine est la seule passion accessible aux médiocres. Ils trouvent, à haïr, un semblant de grandeur. C'est pourquoi la haine est si commune et si facile à propager. » René Barjavel
                    
assassiné au JᶁȚ par Saad742

Hors ligne

 

Hendiadyn aime ça.

#157 19/03/2017 21:54:55

Homme
Aujourd'huit
Lieu : Pontgouin (28),
Inscrit le : 27 janvier 2012
Messages : 8841

Re: Projet Bradbury -> 52 Sujets pour 52 Nouvelles [Ouvert à tous !]

2017. 11. - Une histoire qui se déroule pendant la pleine lune

Spoiler : Afficher

Ah, mon amie la lune, tu es là. Depuis ce lointain jour funeste où le bateau qui m'amenait vers une vie meilleure a coulé, emportant avec lui tous les souvenirs qu'il me restait de l'ancien monde civilisé, et mes espoirs d'aventure dans le nouveau monde sauvage, depuis ce moment miraculeux où je me suis éveillé sain et sauf sur une plage magnifique, tu es le seul lien avec ma vie d'avant. Je me souviens des premières semaines ici, à m'organiser pour survivre au mieux le temps que l'on vienne à mon secours. C'était beau, c'était comme une parenthèse de repos avant de reprendre ma vie, et si j'avais l'espoir que l'on vienne me sauver, je n'avais pourtant pas si hâte que cela arrive. Puis vinrent les premiers mois, les premières années. Rien ici n'était comparable à l'environnement dans lequel j'ai grandi. Il me fallait tout faire moi-même, chercher de quoi me nourrir et le préparer, chercher de quoi me vêtir, me protéger des quelques pluies courtes mais cinglantes, protéger mon sommeil des animaux et des éléments, mes journées devaient être organisées autour de ma propre subsistance, mon sous-chef et mon chef n'étant autres que mes moi du lendemain et du surlendemain. Mais surtout, j'étais seul. J'ai eu de la chance, d'une certaine manière, car j'avais toujours été de tempérament solitaire, je pense qu'un être sociable, comme l'était ma sœur, ou dépendant du regard des autres, tel que mon cousin, aurait fini par sombrer dans la folie au bout de quelques mois, au mieux quelques années. Cependant, est-ce bien une chance ? Cela m'a permis de survivre bien plus longtemps que je ne m'en serais cru capable, mais à quel prix ? J'ai beau être solitaire de nature, je n'en suis pas ermite pour autant. Et au cours de toutes ces longues et nombreuses années passées ici, je ne suis même jamais parvenu à apprivoiser quoi que ce soit. J'imagine que Dieu n'avait pas prévu qu'un homme vienne vivre en ces lieux reculés, ou qu'il a décidé que même les animaux ne pourraient lui tenir compagnie. Quoi qu'il en soit, rien ici, pas même moi, finalement, n'a de point commun avec la vie à laquelle j'étais habitué, ni, j'imagine, avec celle que j'aurais pu découvrir sur le nouveau monde. Même les levers et couchers de soleil ont une couleur différente, même les étoiles me semblent disposées différemment. La seule chose qui ne change pas, c'est toi, mon amie la lune - et encore, uniquement lorsque tu es pleine, car ici tes croissants ont un angle que je ne te connaissais pas. C'est un beau cadeau que tu me fais, ce soir, ma chère amie. Je n'ai pas gardé de décompte précis, mais je pense être dans ma soixante-seizième année, et je me sens partir. Je pense que la tempête de la semaine dernière m'a apporté un mal fatal, et depuis que je me suis laissé tomber là, sur la même plage qui m'a vu arriver sur cette île la première fois, si épuisé et fiévreux que je ne puis même plus bouger un orteil, j'ai de plus en plus de peine à respirer, et je sens que la vie s'échappe de mon corps à chaque expiration. Alors, je suis heureux que la dernière chose que je puisse contempler avant que mes paupières ne se ferment à jamais, ce soit ta lumière ronde, rassurante, familière et maternelle. Merci, ma vieille amie, merci d'être là pour veiller un vieil homme au dernier crépuscule de sa vie…


profil 1916588943
« La haine est la seule passion accessible aux médiocres. Ils trouvent, à haïr, un semblant de grandeur. C'est pourquoi la haine est si commune et si facile à propager. » René Barjavel
                    
assassiné au JᶁȚ par Saad742

Hors ligne

 

Hendiadyn, tatazizou aiment ça.

#158 20/03/2017 01:22:01

Femme
Aujourd'huit
Lieu : 916974,
Inscrit le : 29 avril 2014
Messages : 7312

Re: Projet Bradbury -> 52 Sujets pour 52 Nouvelles [Ouvert à tous !]

2017. 11. - Une histoire qui se déroule pendant la pleine lune

Spoiler : Afficher

J'ai allumé la télévision, est-ce qu'elle va marcher ? Oui. Le visage de la présentatrice apparaît sur l'écran.
"Nous revenons à présent sur ce Blackout mondial qui a duré sur toute la nuit, les scientifiques mènent des recherches sur la cause de cette panne généralisée de la télécommunication. Durant douze heures internet, télévision, radio, GPS et réseau de téléphone ont été coupés et ce n'importe où sur le globe. Tout de suite, les témoignages.

Lieutenant Loisneau : 3ème division de l'armée de Terre : On était en pleine mission et d'un coup toutes nos formes de communications ont étés coupées ! Que ça soit nos GPS, téléphones ... Même nos Talkies ! On a d'abord pensé à un EMP, mais sur aussi longtemps ça nous a étonnés. Du coup je dois avouer qu'on était pas mal sur les dents cette nuit là, ça ressemblait au début d'une attaque, et sans moyens de communications, aucun moyen d'établir une quelconque défense ! Finalement on a rien eu à essuyer, et puis j'ai cru comprendre que c'était mondial comme truc ... Et puis c'est revenu, plus grand chose à signaler.

Riad Yoursif : Aide soignant à l'hôpital de Nevers : C'était vraiment bizarre, tous nos ordis ont plantés d'un coup et il n'y avait plus moyens d'accéder aux bases de données de l'hôpital, On a dû tout faire à la main pour les admissions, les sorties, les transferts ... Comme si on avait pas déjà assez de travail comme ça ! De nuit en plus, avec ce manque d'effectif ... On a eu peur pour le groupe électrogène mais rien de conséquent ... Ce qui est étrange c'est que nos IRM, radios et autres continuaient de fonctionner parfaitement ... Il n'y avait vraiment que les moyens de communications qui ont été coupés. Maintenant on doit tout retaper dans les bases de données ...

Claudine Andrieux : J'étais en train de regarder la télévision, et puis d'un coup ça s'est mis à grésiller et ça a coupé ! J'ai d'abord cru que c'était ma télé mais ensuite j'ai remarqué que je ne pouvais plus aller sur internet et que je ne recevais même plus de messages ! Mais c'était étrange parce que les lumières étaient encore allumés, le four fonctionnait ... Je suis allé voir les voisins mais ils avaient le même problème. J'ai donc pensé que c'était juste en rapport avec la ville, ils viennent de nous installer la fibre alors je pensais que c'était dû à ça ... Mais ce matin quand c'est revenu j'ai appris que c'était mondial ... Espérons que ça ne recommence pas.

Georges Charpack : Chercheur au CNRS : On ne sait toujours pas ce qui a pu se passer ni si ce phénomène va recommencer, tout ce que l'on a pu observer, c'est que la pleine lune de cette nuit émettais dans une lumière inhabituelle, plutôt dans les spectres violets. Ce n'était pas très visible à l’œil nu Mais nous avons pu le mesurer. Nous ne savons pas encore si ces deux événements sont liés mais nous faisons toutes les recherches possibles.

Les différents dirigeants de la télécommunications ont pu voir leurs sites saturer dès le rétablissement de la connexion, Une réunion d'urgence a été planifié afin d'essayer d'établir des réseaux de communications d'urgences au cas où le phénomène recommencerais. Pourquoi cette coupure ? Est-ce que cela recommencera cette nuit ? Quand est-ce que nous aurons les réponses à ces questions ? Nous reviendrons vers vous dès que nous aurons plus d'informations. Tout de suite, une page de publicité.  "

J'ai éteins ma télé. Décidément cette histoire a pris une tournure que je ne soupçonnait pas, je pensais qu'il s'agissait juste de mon petit village, mais mondial ... Une nuit, toute une nuit. Ça doit encore être mis au point, plus précis, plus long, Mais quand tout ça sera mis au point. En absorbant la lumière verte émise par la lune j'ai pu avoir une quantité d'énergie suffisamment puissante pour une nuit ... Mais il faut qu'elle soit pleine pour que cela fonctionne au mieux ... Quand tout ça sera mis au point, je deviendrais la personne qui pourra tenir l'humanité dans la paume de sa main.


"Un comportement antisocial est un signe d'intelligence dans ce monde rempli de conformistes." - Nikola Tesla.

Hors ligne

 

#159 20/03/2017 02:27:23

Homme
Aujourd'huit
Lieu : Pontgouin (28),
Inscrit le : 27 janvier 2012
Messages : 8841

Re: Projet Bradbury -> 52 Sujets pour 52 Nouvelles [Ouvert à tous !]

C'est amusant : ton idée rejoint en partie une fic participative que j'avais commencé mais que je n'ai pas su continuer, il y a pas mal de temps. Bon, sauf que moi, non seulement ça ne revenait pas, mais en plus les communications n'étaient pas les seules à être touchées. Et l'origine n'avait rien à voir (même si, du coup, n'ayant pas poursuivi l'histoire, les malheureux lecteurs/participants n'ont jamais connu le fin mot de l'histoire). Je n'en dirais d'ailleurs pas plus, parce que je me réserve la possibilité, un jour, de redévelopper tout ça, que ce soit en reprenant la forme fic participative, que j'en fasse un vrai roman, ou un jeu, ou n'importe quoi d'autre. ^^


profil 1916588943
« La haine est la seule passion accessible aux médiocres. Ils trouvent, à haïr, un semblant de grandeur. C'est pourquoi la haine est si commune et si facile à propager. » René Barjavel
                    
assassiné au JᶁȚ par Saad742

Hors ligne

 

#160 21/03/2017 14:18:31

Femme
Aujourd'hui, je sais l'écrire.
Lieu : ,
Inscrit le : 21 mars 2014
Messages : 26365

Re: Projet Bradbury -> 52 Sujets pour 52 Nouvelles [Ouvert à tous !]

Donc si je compte bien, on est dans la semaine 12 : une histoire sur un concours ou une compétition.

Non je ne suis pas maniaque, mais je n'ai pas le temps d'écrire et le texte que j'ai de prêt correspond - du moins selon moi - à la semaine 14 : une histoire vue du point de vue du méchant. Donc je ne veux pas perdre le fil smile


Si vous arrivez en retard, dites :
"C'est que je ne suis pas le premier venu".
Alphonse Allais

En ligne

 

#161 21/03/2017 19:53:05

Homme
Aujourd'huit
Lieu : Pontgouin (28),
Inscrit le : 27 janvier 2012
Messages : 8841

Re: Projet Bradbury -> 52 Sujets pour 52 Nouvelles [Ouvert à tous !]

Je confirme, le thème de cette semaine est effectivement :
2017. 12. - Une histoire de concours ou de compétition(s)

Dernière modification par Tardian (21/03/2017 19:53:41)


profil 1916588943
« La haine est la seule passion accessible aux médiocres. Ils trouvent, à haïr, un semblant de grandeur. C'est pourquoi la haine est si commune et si facile à propager. » René Barjavel
                    
assassiné au JᶁȚ par Saad742

Hors ligne

 

#162 27/03/2017 01:38:55

Homme
Aujourd'huit
Lieu : Pontgouin (28),
Inscrit le : 27 janvier 2012
Messages : 8841

Re: Projet Bradbury -> 52 Sujets pour 52 Nouvelles [Ouvert à tous !]

Ouch, c'était dur cette fois. Pas d'inspiration… du… tout. J'ai même failli oublier de participer, du coup, parce que j'ai fait autre chose en me disant que ça viendrait entre temps, puis j'ai vu l'heure tardive. -_-
Alors j'ai ouvert mon éditeur, j'ai commencé vite fait une phrase pour voir… Et j'ai trouvé un truc. Ouf. C'est pas génial et c'est tout petit, mais… Ouf, j'ai pas lâché.

2017. 12. - Une histoire de concours ou de compétition(s)

Spoiler : Afficher

Je ne vais pas y arriver. J'ai perdu beaucoup trop de temps à peaufiner les détails, et maintenant je suis coincé. J'étais bien parti, pourtant. La base de mon projet est solide, c'est grand, c'est beau, c'est varié, le moteur d'événements est parfait, la chorégraphie que j'ai programmée rend bien, et la longévité de l'ensemble est assurée - de très loin, même. Mais il manque quelque chose, il manque le principal, il manque un but, une dynamique, bref, il manque un concept novateur. Une astuce, un truc qui ferait la différence avec les autres participants. Et en observant leurs réalisations, au stade où ils en sont, je ne vois pas ce que je pourrais bien préparer qui dépasse ce qu'ils ont déjà terminé depuis longtemps. Pas dans le temps qu'il me reste, en tous cas. C'est sûr, au niveau des détails, mon projet est bien meilleur que le leur, mais ça ne suffira pas à me faire atteindre ne serait-ce que la millième place. Les détails, aussi fins soient-ils, ne sont que des fioritures si le projet n'a pas d'âme. Il faudrait un élément supplémentaire, quelque-chose de surprenant, qui ajouterait de l'intérêt à ma réalisation. Quelque chose qui… Oui… Qui continuerait de… Mais oui, c'est ça ! Quelque chose qui modifierait le projet en continu, qui ferait que, observé à deux moments différents, il ne serait plus pareil, il serait plus complexe, plus imprévisible ! Je vois bien comment produire cela, il suffit de placer quelques molécules inertes comme ceci, voilà, et de leur insuffler un peu d'énergie comme cela, et… Oui ! Ça marche ! Si mes calculs sont justes, ça devrait marcher ! Ha ha, je suis le meilleur ! Les autres dieux n'ont qu'à bien se tenir, leurs univers sont magnifiques, mais le mien… Le mien a ce petit détail qui fait toute la différence ! Je vais nommer cela : la vie !


profil 1916588943
« La haine est la seule passion accessible aux médiocres. Ils trouvent, à haïr, un semblant de grandeur. C'est pourquoi la haine est si commune et si facile à propager. » René Barjavel
                    
assassiné au JᶁȚ par Saad742

Hors ligne

 

Saad742, Tatiza aiment ça.

#163 27/03/2017 14:40:09

Femme
Aujourd'hui, je sais l'écrire.
Lieu : ,
Inscrit le : 21 mars 2014
Messages : 26365

Re: Projet Bradbury -> 52 Sujets pour 52 Nouvelles [Ouvert à tous !]

Ben ne te morigène pas, moi je n'ai rien, j'attends toujours la semaine 14.

Mais en fait c'est marrant, le truc que je dois poster pourrait aussi aller dans "concours ou compétition". Mais il est plus à sa place dans "vue du point de vue du méchant".

Sinon, on est semaine 12 ou 13 ?


Si vous arrivez en retard, dites :
"C'est que je ne suis pas le premier venu".
Alphonse Allais

En ligne

 

#164 27/03/2017 15:07:50

Homme
Aujourd'huit
Lieu : Pontgouin (28),
Inscrit le : 27 janvier 2012
Messages : 8841

Re: Projet Bradbury -> 52 Sujets pour 52 Nouvelles [Ouvert à tous !]

Si si, je me morigène si je veux, étant donné que, comme expliqué ici même, je me dois de me tenir au mieux à ce projet Bradbury - oui, je me le dois, c'est très important. Déjà que j'ai dû mettre de l'eau dans mon vin et accepter d'être un peu décalé par rapport au début… sad

Alors, pour info et en attendant que notre Hendi nous revienne en pleine santé, je vais essayer de penser à publier le thème suivant lors de mes participations.

Cette semaine, le thème est :

2017.13. - Une histoire qui se passe entièrement dans un véhicule


profil 1916588943
« La haine est la seule passion accessible aux médiocres. Ils trouvent, à haïr, un semblant de grandeur. C'est pourquoi la haine est si commune et si facile à propager. » René Barjavel
                    
assassiné au JᶁȚ par Saad742

Hors ligne

 

#165 27/03/2017 15:09:18

Femme
Aujourd'hui, je sais l'écrire.
Lieu : ,
Inscrit le : 21 mars 2014
Messages : 26365

Re: Projet Bradbury -> 52 Sujets pour 52 Nouvelles [Ouvert à tous !]

Spoiler : Afficher

- Attention, le platane !
- le quoi ?
BOUM


Si vous arrivez en retard, dites :
"C'est que je ne suis pas le premier venu".
Alphonse Allais

En ligne

 

Kayru, Saad742, Tardian aiment ça.

#166 28/03/2017 13:58:55

Femme
Aujourd'huit
Lieu : 916974,
Inscrit le : 29 avril 2014
Messages : 7312

Re: Projet Bradbury -> 52 Sujets pour 52 Nouvelles [Ouvert à tous !]

Je suis en retard car pas d'inspiration du tout pour ce thème !! MAIS je ferais aussi celui de la semaine pour ne pas être décalée. Je suis en manque TOTAL d'inspiration, alors ce sera court et pas très intéressant, plus une tranche de vie qu'autre chose.

2017. 12. - Une histoire de concours ou de compétition(s)

Spoiler : Afficher

Qu'est-ce qui m'a pris de m'inscrire là dedans ? Pourquoi j'ai cédé ? Je vais être totalement ridicule devant tout le monde. Le seul avantage au moins c'est que sous cette couche de maquillage personne ne peut me reconnaître ou me voir rougir. Je suis dans la file d'attente. Je regarde les autres sur scène et devant moi. Ils sont beaucoup mieux préparés que moi, personnellement ce sera de l'impro totale. On avance. Un des membre du staff me donne une ardoise et un feutre. Il faut que je note le nom de mon personnage, d'où il vient et la musique que je veux pour mon passage. Je note. "Harley Quinn - Arkham Knight" Mais la musique ? Quelle musique est-ce que je vais utiliser ? Je réfléchis a ce que j'ai déjà pu voir, Et je trouve. Ce sera Hit and Run (Identifiez-vous pour voir le lien) Je redonne mon ardoise et avance. Encore une personne devant moi et ensuite ce sera mon tour. Il passe. Je regarde sa prestation. Je ne sais pas quel personnage il est. Puis il descend les escaliers. Un autre membre du staff me regarde, coche quelque chose sur sa liste et prends le micro. Je réfléchis à mon entrée. Ce que j'ai vu dans les films, dessins animés et jeux-vidéos. J'ai trouvé.
"Ce n'est pas celle de Suicide Squad, mais elle nous viens de l'asile d'Arkhamm, venant de perdre son Joker, Je vous demande d'applaudir HARLEY QUINN !"
La musique commence.  "They never saw us coming till they hit the floor .. "  Je monte les quelques marches menant à la scène, en courant. Premier pas sur scène. C'est parti. Mon entrée sera la même que celle de gods among us, je joue à la marelle pour arriver au centre de la scène et tourne le dos. Fermer les yeux, suivre le rythme de la musique et m'amuser. Devenir Harley Quinn l'espace de quelques minutes.
"Na na na na na na All dressed up for a hit and run". Je me retourne en mimant un coup de batte de base-ball. Je n'ai pas eu le droit d’amener la mienne, alors je fais semblant. C'est parti. Je danse, imite les mouvements et poses de ce que j'ai pu voir. C'est assez acrobatique, mais mes sept ans de karatés me permettent de le faire. Je m'éclate. J'ai chaud dans ce cosplay et sous les projecteurs. la perruque et le maquillage n'aident pas. Mais la chanson se termine, c'est allé très vite en fait. Je salue et envoie un baiser très maniéré avant de descendre. Applaudissements. Foule de photographes. Je souris, pose, fais un regard de psychopathe, grimace, pose. Flash, déclics. Pendant de longues minutes. Félicitations de la part de certains, cartes de visites pour retrouver mes photos. Et puis la fin. Le premier membre du staff me dit "Tu sais il y a un concours pro ce soir, tu pourrais participer." Je décline, Je ne suis pas une cosplayeuse pro.
Je pars retrouver les personnes avec qui j'était dans le public. "Tu étais géniale ! ils t'ont adorés !" Petit sourire gêné, je ne veux pas rester là où tout le monde m'a vu. Je veux partir, retourner traîner dans les allées. On repart.
C'était mon premier concours de cosplay.


"Un comportement antisocial est un signe d'intelligence dans ce monde rempli de conformistes." - Nikola Tesla.

Hors ligne

 

#167 30/03/2017 22:11:07

Femme
Aujourd'huit
Lieu : 916974,
Inscrit le : 29 avril 2014
Messages : 7312

Re: Projet Bradbury -> 52 Sujets pour 52 Nouvelles [Ouvert à tous !]

Sorry, double post. (j'ai l'impression qu'on est un peu tout seul Tardian et moi quand même ... tongue )

2017.13. - Une histoire qui se passe entièrement dans un véhicule

Spoiler : Afficher

Il pleuvait à verse, la route était difficile à voir malgré les essuie-glace et les pleins phares. J'avais allumé la radio , un peu de musique ne fais jamais de mal, surtout quand on est seule en voiture. Par un meilleur temps je me serais mise à chanter à tue-tête, mais la nuit étant tombée et la pluie n'aidant pas je devais garder un oeil sur la route. D'autant plus que je descendais la montagne, les virages, les épingles à cheveux, la forêt d'un côté, le vide de l'autre ..; Ces routes sont mortelles. Je devais faire attention. Une silhouette sur le bord de la route au côté d'une voiture faisait de grand gestes de bras à mon attention. Un coup de freins et je baissais la vitre. Une jeune femme, la vingtaine et complètement trempée par la pluie se pencha vers moi, elle devait sûrement avoir eu un accident ou une panne.  "Excusez moi, j'ai pas l'habitude de demander ça mais ... Est-ce que je peux monter dans votre voiture ? Juste pour descendre la montagne je me débrouillerais pour le reste du chemin ..." La pauvre, toute seule sous cette pluie .. Je lui ouvrit la portière passager. "Aucun problème, montez." Elle ne se fit pas prier et monta dans ma voiture. Je redémarrais. "C'est vous qui avez eu l'accident ? Ça va ?" - "Ho, ce n'était pas ma voiture, moi j'étais à pied. J'ai justement vu cette voiture sur le côté et j'ai voulu apporter mon aide, Mais personne n'a l'air d'avoir survécu là dedans. d'où ..." Elle me montrait ses mains, ses mains couvertes de sang qui visiblement n'était pas le sien. "Mais pourquoi vous n'avez pas appelé les secours ?" - "J'ai bien essayé, mais avec la pluie les lignes sont coupées. Vous êtes la première personne que je vois depuis que je suis ici. c'est pour ça que je veux descendre jusqu'au village, J'ai de la famille là bas, je voulais trouver du secours et un endroit où dormir jusqu’à demain matin." -  " Mais Alors ? Qu'est-ce que vous faites là ? Toute seule en pleine nuit et sous cette pluie ?" - "Oh vous allez pas me croire c'est tellement idiot .. J'habite en haut de la montagne et je voulais descendre jusqu'au village à pied justement pour rendre visite à ma famille. Mais ça a pris plus de temps que je ne le croyais, et je me suis faite surprendre par la pluie et la nuit." Je souris, c'est vrai que c'était un peu idiot. Je n'avais pas grand chose à lui dire, c'est pour cette raison que je ralluma la radio. "Ca vous dérange pas ?" - "Oh non, c'est votre voiture vous faites ce que vous voulez." Le reste du voyage demeura silencieux, si ce n'est le son de la musique qui comblait ce silence quand à la fin d'une chanson une voix annonça. "Et nous vous rappelons d'être très prudent si vous prenez la voiture cette nuit, les conditions météorologiques n'étant pas optimales. - D'autant plus avec une tueuse en liberté aha ! - Oui, il est bon de rappeler que la tueuse en série qui séjournait jusqu'à présent dans l’hôpital psychiatrique a disparue de sa chambre ce matin. Nous vous rappelons qu'à ce jour elle a assassiné 7 personnes qu'elle laissait par la suite dans une voiture qu'elle.." Clic. Ma passagère a brutalement coupé la radio. "J'aime pas ces histoires, c'est morbide vous ne trouvez pas ?"  J'acquiescait, mais mon sourire avait disparu. Je n'étais pas à l'aise. Pas à l'aise du tout même ... J'allais presque en venir à la forcer à descendre. Mais j'avais peur que ça paraisse trop suspect, elle pourrait s’énerver et .. Non, le mieux c'était d'attendre et de faire comme si de rien n'était, avec un peu de chance .. "ça vous ennuie si je dors un peu ?" - "Non bien sûr, il reste encore un bon bout de chemin ..." Reste concentrée, elle dort. Parfait. Reste concentrée, ne cède pas à la panique surtout. Du calme. Regarde la route. J'ai le cœur qui bat à tout rompre, l'adrénaline. J'ai déjà ressenti ça auparavant. Je ne tiens plus et arrête la voiture. "On est déjà arrivées ?" demandait-elle dans un demi sommeil. "Oui, on est arrivé au terminus." Et la lame s'est abattue sur elle, comme la foudre à ce moment précis. Frapper, poignarder encore et encore. Faire gicler le sang sur les sièges, les vitres, mon visage. Un dernier soubresaut et la vie quitta définitivement son corps. J'étais essoufflée, mais j'étais bien, ça faisait longtemps ... Je descendait de la voiture, la laissant sur le côté et rabattait ma capuche pour continuer le chemin à pied. Avec l'autre voiture un peu plus haut j'en suis maintenant à neufs. Ça faisait tellement longtemps que j'attendais ce moment. Avec les lignes coupées, je serais très loin, beaucoup trop loin pour qu'ils puissent me retrouver.


"Un comportement antisocial est un signe d'intelligence dans ce monde rempli de conformistes." - Nikola Tesla.

Hors ligne

 

#168 31/03/2017 00:34:30

Homme
Aujourd'huit
Lieu : Pontgouin (28),
Inscrit le : 27 janvier 2012
Messages : 8841

Re: Projet Bradbury -> 52 Sujets pour 52 Nouvelles [Ouvert à tous !]

Bah du coup, à deux on n'est pas tout seuls, on est au moins une bande de deux. tongue
J'aurais bien aimé ton message, mais dans ce sujet, je le réserve comme marqueur pour indiquer que j'ai lu le texte (parce que rien que le fait de voir une participation à ce projet me plaît), et je ne lis les contributions qu'une fois que j'ai participé pour le même thème, donc ça attendra d'ici la fin de la semaine. wink


profil 1916588943
« La haine est la seule passion accessible aux médiocres. Ils trouvent, à haïr, un semblant de grandeur. C'est pourquoi la haine est si commune et si facile à propager. » René Barjavel
                    
assassiné au JᶁȚ par Saad742

Hors ligne

 

#169 31/03/2017 00:38:08

Femme
Aujourd'huit
Lieu : 916974,
Inscrit le : 29 avril 2014
Messages : 7312

Re: Projet Bradbury -> 52 Sujets pour 52 Nouvelles [Ouvert à tous !]

♪♫ Quand je croise la bande à Pierrot,
Y sont beaucoup plus nombreux,
ça bastonne comme à Chicago,
c'est vrai qu'dans sa bande y sont deux. ♪♫


"Un comportement antisocial est un signe d'intelligence dans ce monde rempli de conformistes." - Nikola Tesla.

Hors ligne

 

douce58, Tardian, Tatiza aiment ça.

#170 31/03/2017 12:22:32

Femme
Modérateur
Lieu : DTC la porte au fond à droite =),
Inscrit le : 26 mai 2008
Messages : 14767
Site web

Re: Projet Bradbury -> 52 Sujets pour 52 Nouvelles [Ouvert à tous !]

J'adore Saad ! Par contre...

Spoiler : Afficher

J'ai pas compris, comment ça se fait que la tueuse soit en train de conduire une voiture alors qu'elle est censée les laisser au bord de la route ? Et qu'elle repasse sur les lieux de son crime au début ?


Grande adoratrice de Bert l'hippopotame et de ses bruits corporels...
TαKK.
Les bouillottes ça n'a pas de couilles. Leçon retenue.
Such a lonely day, and it's mine. The most loneliest day of my life...

Hors ligne

 

#171 31/03/2017 13:03:59

Femme
Aujourd'hui, je sais l'écrire.
Lieu : ,
Inscrit le : 21 mars 2014
Messages : 26365

Re: Projet Bradbury -> 52 Sujets pour 52 Nouvelles [Ouvert à tous !]

Ne la contrarie pas, malheureuse ! Elle va te le faire payer yikes !


Si vous arrivez en retard, dites :
"C'est que je ne suis pas le premier venu".
Alphonse Allais

En ligne

 

#172 31/03/2017 14:10:11

Femme
Aujourd'huit
Lieu : 916974,
Inscrit le : 29 avril 2014
Messages : 7312

Re: Projet Bradbury -> 52 Sujets pour 52 Nouvelles [Ouvert à tous !]

Spoiler : Afficher

J'y ai pensé, mais je pouvais pas l'inclure dans le texte sans que ça ne révèle la chute. Donc. L'hôpital psychiatrique est en bas. Elle a fait de l'auto-stop pour arriver en haut et a tué le conducteur. Elle a continué le chemin à pied, a volé une voiture en haut et redescendait. C'est pour ça qu'elle retombe sur son premier meurtre. Quant au pourquoi elle fait un aller-retour : elle habite en haut et était aller chercher des vêtements tongue


"Un comportement antisocial est un signe d'intelligence dans ce monde rempli de conformistes." - Nikola Tesla.

Hors ligne

 

#173 01/04/2017 11:23:24

Aujourdhuit
Lieu : 962095,
Inscrit le : 9 juin 2011
Messages : 5708
Site web

Re: Projet Bradbury -> 52 Sujets pour 52 Nouvelles [Ouvert à tous !]

Ne vous inquiétez pas les choupis, j"ai bon espoir de vous rejoindre à nouveau dès que mon concours est fini. Je passe mes écrits la semaine prochaine, j'espère réussir à écrire un peu pour me changer les idées après ça. Et j'en profiterai pour tout indexer à ce moment-là. big_smile


«  Bien que nos renseignements soient faux, nous ne les garantissons pas. »
Erik Satie

Projet Bradbury, écriture participative, c'est par ici !

Hors ligne

 

Tardian, Tatiza aiment ça.

#174 01/04/2017 18:11:06

Femme
Aujourd'huit
Lieu : ,
Inscrit le : 28 juillet 2011
Messages : 9991

Re: Projet Bradbury -> 52 Sujets pour 52 Nouvelles [Ouvert à tous !]

Bon courage pour ton concours Hendi wink


La différence majeure entre une foule et un fou, c'est qu'on peut toujours raisonner ce dernier.

Hors ligne

 

#175 01/04/2017 22:15:18

Femme
Aujourduit
Lieu : Plouc-sur-Loire,
Inscrit le : 17 août 2015
Messages : 4607

Re: Projet Bradbury -> 52 Sujets pour 52 Nouvelles [Ouvert à tous !]

A défaut d'une petite histoire :S, juste mes encouragements à Hendi !


La plus fastidieuse étape du deuil, qu'aucun "psy" n'a jamais prise en compte : la paperasse !

Hors ligne

 

Hendiadyn, tatazizou aiment ça.

Pied de page des forums

Powered by FluxBB