Vie de merde - Le forum / Le coût de la vie, le vrai

#1 05/11/2012 15:49:25

Femme
Eaujeaurduit
Lieu : Bordeaux,
Inscrit le : 23 mai 2012
Messages : 620

Le coût de la vie, le vrai

20 ans, toujours chez ses parents, et après ?

Entre les discours parentaux faisant référence à mon inconscience et ceux de mes potes me laissant comprendre que la vie sans parent, c'est trop cool, le juste milieu se situe où ? Pour ceux qui suivent l'actualité du forum (bon ok c'était il y a même pas une heure), je vais me répéter mais en gros, je veux prendre mon "indépendance" (relative si je me mets en colocation), mais vu que je ne pourrais pas compter ni sur l'aide familiale, ni sur les bourses.

Donc la question est ; partir de chez soi, bon plan ou galère ? Pour ceux qui ont déjà fait de la colocation, comment ça s'est passé si vous en avez fait avec des gens que vous ne connaissiez pas ? (Parce que humainement, moi j'ai besoin de découvrir de nouvelles personnes à chaque fois, et je trouve que la colocation, ça peut être une super bonne idée. Après j'idéalise peut être ce mode de vie et donc j'aurais voulu avoir vos impressions).

Et ensuite, sur les frais réels. Mis à part la bouffe, vous avez combien qui part entre les assurances ou les plans galère de la vie ? (Micro onde qui a grillé, panne de voiture et compagnie). Est ce que à côté il vous reste de quoi vivre ? Vous habitez ou ? Dans combien de m² ? Dans un appart qui prend l'eau ou qui vous coupe des bruits extérieurs ? Voilà, forcément ça va amener à des réponses personnelles, mais j'ai "besoin" d'avoir des réponses chiffrées, histoire de me faire une raison dès maintenant si mes rêves d'indépendance peuvent partir à la poubelle ou pas smile. Voila.

Hors ligne

 

#2 05/11/2012 17:31:52

Femme
Aujourd'hui, je sais l'écrire.
Lieu : Paris,
Inscrit le : 3 février 2009
Messages : 10772

Re: Le coût de la vie, le vrai

Perso ça fait 5 ans que je vis "relativement" seule. Relativement parce que contrairement à Zebu (et à toi apparemment) mes parents m'ont beaucoup aidée pendant les 3 premières années, quand je faisais ma prépa à Paris, je n'ai donc pas eu à payer le loyer de ma poche, heureusement. Par contre, je n'ai pas non plus bénéficié des aides de l'Etat genre APL et mes parents ont payé le prix cher pour le studio...

Pour ce qui est de la nourriture, compte environ 100E par mois, ça peut-être moins  mais j'aime bien laisser une petite marge (et c'est à peu près ce que je dépense de mon côté), sachant que je me fais largement plaisir avec ce budget. Pour le prix du reste, je crains de ne pas trop pouvoir t'aider, parce que tous les apparts où j'ai vécus étaient soit payés par mes parents, soit en résidence universitaire (donc fonctionnement indépendant), soit à l'étranger comme maintenant, et que je ne comprends pas grand chose à ces histoires big_smile


"- Eh! qu'aimes-tu donc, extraordinaire étranger ?
- J'aime les nuages... les nuages qui passent... là-bas... là-bas... les merveilleux nuages !"


Charles Baudelaire, "L'étranger"

Hors ligne

 

#3 05/11/2012 17:32:16

Femme
Aujourd'hui, je sais l'écrire.
Lieu : Paris,
Inscrit le : 3 février 2009
Messages : 10772

Re: Le coût de la vie, le vrai

Par contre, pour la coloc, j'ai fait 3 colocs différentes en 3 ans. La première avec le frère d'une amie (que je ne connaissais pas donc) quand j'ai dû trouevr d'urgence quelqu'un pour remplacer ma soeur pendant un an et que j'étais en prépa. Ca s'est bien passé, mais on se voyait à peine car il n'avait cours que l'après-midi et moi je passais mes journées à la bibli. L'an dernier la résidence universitaire était divisée en modules de colocs, et je me suis retrouvée dans un appart de 4 chambres avec des inconnus. Ca s'est moyennement bien passé: même si on se détestait pas, on avait pas grand chose en commun et on se parlait à peine. Les autres étaient gentils mais sans plus et on a fait très peu de choses ensemble, bien que j'aie eu plus d'affinités avec un coloc qu'avec les autres. A noter que l'une des filles (de qui je ne connaissais toujours pas le prénom) est aprtie au bout de 2 mois sans dire au revoir...


"- Eh! qu'aimes-tu donc, extraordinaire étranger ?
- J'aime les nuages... les nuages qui passent... là-bas... là-bas... les merveilleux nuages !"


Charles Baudelaire, "L'étranger"

Hors ligne

 

#4 05/11/2012 17:32:42

Femme
Aujourd'hui, je sais l'écrire.
Lieu : Paris,
Inscrit le : 3 février 2009
Messages : 10772

Re: Le coût de la vie, le vrai

Cette année ça se passe beaucoup mieux: je suis en Erasmus et l'une de mes colocs l'est aussi, donc ambiance tranquille à l'appart. Je suis également avec 3 locaux, dont une fille adorable mais qui travaille tout le temps, on se voit assez peu même si de temps en temps on fait un truc toutes les 3. Deux autres mecs que je ne vois jamais et à qui je ne parle jamais sauf pour dire "bonjour". Je peux pas dire si je les aime bien ou pas donc...

Voilà, tout ça pour dire que si tu connais un peu tes colocs avant d'emménager c'est pas plus mal, parce que les 3 que j'ai faites c'était pas l'auberge espagnole quoi... J'adorerais faire une coloc avec des bons amis, et je suis sure que ça se passerait super bien par contre.
J'espère que tu trouveras vite du coup smile


"- Eh! qu'aimes-tu donc, extraordinaire étranger ?
- J'aime les nuages... les nuages qui passent... là-bas... là-bas... les merveilleux nuages !"


Charles Baudelaire, "L'étranger"

Hors ligne

 

#5 05/11/2012 18:22:11

Homme
Aujourd'hui, je sais l'écrire.
Lieu : ,
Inscrit le : 27 août 2012
Messages : 20837

Re: Le coût de la vie, le vrai

cola a écrit :

... on fait un truc toutes les 3.

http://illiweb.com/fa/i/smiles/icon_eek.gif

Spoiler : Afficher

Oui, je sais. C'est n'importe quoi.  tongue

Hors ligne

 

#6 05/11/2012 18:54:37

Femme
Eaujeaurduit
Lieu : Bordeaux,
Inscrit le : 23 mai 2012
Messages : 620

Re: Le coût de la vie, le vrai

Zebu, je prends note pour les aides de la CAF. Le problème c'est que si j'y vais maintenant pour m'installer plus tard, si les lois relatives au financement par l'Etat change les indicateurs pour calculer le pourcentage auquel t'as droit, dans le pire des cas, je me retrouve à espérer une somme X alors qu'en fait, j'aurais X-quelque chose. Et ça peut faire toute la différence. Bref, j'irais me renseigner, mais concrètement, j'ai un salaire moyen de 450€, sachant qu'au pire, je peux augmenter mon contrat de 3h et gagner 100e en plus, ce qui serait déjà pas mal.. Travailler plus pour gagner plus, mais vu que je serais à proximité de mon taf du coup, gain de temps donc ça compense.

Zebu, malgré tout tu profitais quand même à côté ou pas ? J'suis hyper "superficielle" comme fille, j'aime m'acheter des vêtements, ou des trucs mignons, et même si je sais très bien que je pourrais pas dépenser ce que je veux sur un coup de tête, je veux savoir si je vais être frustrée xD ?

Je prends note pour le frais des charges (non s'pas vrai, mais je saurais remonter le topic en temps et en heure pour relire tout ça, donc interdit d'éditer tes posts sur ce topic big_smile). Dans tous les cas, je saurais être vigilante vis à vis du bail, je fais les contrats spéciaux cette année, autant que ça me serve sur le plan juridique/utile plus tard smile.

Cola, merci pour l'indication du prix bouffe, ça donne un aperçu de ce qui peut partir dans ce qui est nécessaire. Et vu que je me refuse à suivre un régime à base de pâte, c'est précieux comme donnée parce qu'avec mes potes, je peux pas comparer, non plus avec ma mère qui prend pour 4, avec des besoins pour chacun de nous différent.

Est ce que tu penses que prendre un verre ou deux au préalable, pour cibler les gens avec qui tu vas t'installer plus tard, ça suffit pour se faire une idée de la future vie en commun ou pas du tout ? Parce qu'effectivement, j'imagine pas faire une coloc pour qu'on se regarde dans le blanc des yeux tous les matins, c'est pas ça que je recherche. Au niveau de mes amis, ceux que je peux qualifier comme tel sont dispersés un peu partout, sont chez leur parent en école donc impossible de faire un job en parallèle donc impossible de prendre leur indépendance, ou sont installés et s'imaginent plus vivre avec quelqu'un. Donc au final je suis pas plus avancée tongue. J'me vois pas faire une annonce fb pour demander à mes potes qui veut faire une coloc avec moi, tant qu'à faire, autant prendre des gens que je connais pas (mais avec qui je veux partager des moments xD).

Hors ligne

 

#7 05/11/2012 20:29:05

Homme
Aujourd'hui, je sais l'écrire.
Lieu : Liège,
Inscrit le : 3 janvier 2011
Messages : 12759

Re: Le coût de la vie, le vrai

Je vis seul depuis 2010. C'est galère mais c'est gérable.
Je pensais que j'avais seulement le loyer et la bouffe mais c'est se tromper. Cela dit, même si c'est chaud, je m'en sors et je ne suis pas dans le besoin.
Je paie mon loyer, les charges (électricité, gaz, eau), ma voiture, mon assurance voiture, le carburant, nourriture, tv+internet et je m'en sors assez bien... Je peux me permettre quelques sorties.
Après, c'est certain qu'il faut faire attention et ne pas dépenser trop car des surprises arrivent vite (taxes voitures, taxe poubelles, taxe télé... )

Loyer de 460€ par mois + 87€ pour la gaz et l’électricité. wink

Dernière modification par Black_OPS (05/11/2012 20:30:11)


Finalement ce qui compte le plus, c’est d’arriver à accepter que, aussi seul que l’on soit, aussi malheureux que l’on puisse être, avec l’aide de ceux qui nous entourent on tiendra le coup...

Hors ligne

 

#8 05/11/2012 22:09:29

Femme
Eaujeaurduit
Lieu : Bordeaux,
Inscrit le : 23 mai 2012
Messages : 620

Re: Le coût de la vie, le vrai

Zebula, t'inquiètes, je suis pas non plus une acheteuse compulsive, mais d'une année sur l'autre, j'ai des vêtements fétiches qui durent longtemps alors que je me lasse d'autres trucs. Du coup je renouvelle ce qui me plait plus x). Mais je sais être raisonnable. Vu que depuis la rentrée j'y suis toujours pas allée (bon ok, une fois et j'ai acheté un tee shirt), ça devrait aller au final.

Maellen, oui par mois. Après, et je suis comme ça, j'ai besoin d'avoir du contact avec les gens, de découvrir de nouvelles personnalités. J'ai un coeur d'artichaut avec les potes que j'ai, et j'ai besoin de renouvellement smile. En fait  si je déménage, je serais pas dans la même ville que maintenant, mais à Bordeaux, t'as Bordeaux même et toutes les villes aux alentours qui sont collées les unes aux autres, donc c'est comme une grande ville oui. Mais ça me fait faire vachement de km pour aller à la fac en fait, et y aller en bus, c'est pas possible parce qu'une heure de transport au minimum dans un bus bruyant, c'est pas possible, je sature.

C'est pas horrible chez moi à que je claque la porte tous les soirs, mais ça commence à devenir irritant avec ma mère, qui a tendance à trop vouloir me dire de faire ça ou compagnie, à se plaindre de beaucoup de choses et quand arrivée chez toi, tu passes ton temps à entendre quelqu'un se plaindre de tout, beh quand t'arrives dans ta chambre, t'as plus envie de bosser et au final, ça pèse.

Merci à vous pour les chiffres en tout cas, ça permet de se donner une idée concrète du truc.

Hors ligne

 

#9 05/11/2012 22:53:50

Homme
Aujourd'hui, je sais l'écrire.
Lieu : Liège,
Inscrit le : 3 janvier 2011
Messages : 12759

Re: Le coût de la vie, le vrai

Deceptacon_ a écrit :

C'est pas horrible chez moi à que je claque la porte tous les soirs, mais ça commence à devenir irritant avec ma mère, qui a tendance à trop vouloir me dire de faire ça ou compagnie, à se plaindre de beaucoup de choses et quand arrivée chez toi, tu passes ton temps à entendre quelqu'un se plaindre de tout, beh quand t'arrives dans ta chambre, t'as plus envie de bosser et au final, ça pèse.

Franchement, si c'est uniquement pour cette raison, ça ne vaut pas le coup. Clair qu'elle te saoule mais après t'as quand même un endroit où te poser. Ta mère est là, quoi...

Quand je suis parti de chez moi à 20 ans et sans emploi, sans économie et sans un seul meuble, c'était pour des raisons bien pire que ça. Des raisons que je n'ai pas envie de dévoiler ici. Mais suffisamment grave pour que je décide de partir sans le moindre argent et sans boulot. J'aurais pu le regretter, et j'ai sans doute regretter de ne pas avoir trouvé de meilleurs solutions mais au final j'ai réussi à m'en sortir, et seul.

Dans ton cas, c'est pas une situation dramatique. Essayez de vous entendre.
Après, c'est que mon avis wink


Finalement ce qui compte le plus, c’est d’arriver à accepter que, aussi seul que l’on soit, aussi malheureux que l’on puisse être, avec l’aide de ceux qui nous entourent on tiendra le coup...

Hors ligne

 

#10 05/11/2012 23:01:26

Femme
Aujourd'hui, je sais l'écrire.
Lieu : Paris,
Inscrit le : 3 février 2009
Messages : 10772

Re: Le coût de la vie, le vrai

Decept: Je pense en effet qu'il serait préférable de vous voir avant pour boire un verre ou autre, histoire de voir à quoi ils ressemblent et si vous avez des choses en commun. Après le problème qui s'est posé pour moi par exemple, c'est que je suis arrivée la 2è, donc je ne pouvais pas prévoir qui allait venir, c'est un risque à prendre.

Black: Je ne vois pas pourquoi ça ne vaudrait pas le coup. Elle a parfaitement le droit de vouloir être indépendante, ça ne veut pas dire qu'elle va couper les ponts avec ses parents. Et puis dis-toi qu'elle part sur de meilleures bases que toi, puisqu'elle a justement un peu d'argent de côté et un travail, pour moi c'est tout à fait justifiable.


"- Eh! qu'aimes-tu donc, extraordinaire étranger ?
- J'aime les nuages... les nuages qui passent... là-bas... là-bas... les merveilleux nuages !"


Charles Baudelaire, "L'étranger"

Hors ligne

 

#11 05/11/2012 23:03:53

Aujourdhuit
Lieu : ,
Inscrit le : 14 septembre 2008
Messages : 6343

Re: Le coût de la vie, le vrai

Je pense aussi que vouloir prendre son indépendance est une bonne raison...


...

Hors ligne

 

#12 05/11/2012 23:14:08

Homme
Aujourd'hui, je sais l'écrire.
Lieu : Liège,
Inscrit le : 3 janvier 2011
Messages : 12759

Re: Le coût de la vie, le vrai

Calmez-vous, je donnais mon avis tongue
C'est vrai aussi mais même avec un boulot, c'est loin d'être facile. Après, ça dépend ce qu'elle a de coté.

Quand j'ai pris mon appart actuel, j'ai dépensé 460 de loyer, 80€ d'assurance locataire, 900 € de cautions et rajoute environ 3000€ de meubles. Et avec ça, t'as pas encore vécu un seul mois. J'ai pu le faire, petit à petit donc, tout le monde pourrait le faire, c'est évident. Mais qu'elle ne se presse pas, même si elle veut prendre son indépendance, ce qui est logique aussi ^^


Finalement ce qui compte le plus, c’est d’arriver à accepter que, aussi seul que l’on soit, aussi malheureux que l’on puisse être, avec l’aide de ceux qui nous entourent on tiendra le coup...

Hors ligne

 

#13 05/11/2012 23:22:22

Femme
Aujourd'hui, je sais l'écrire.
Lieu : Paris,
Inscrit le : 3 février 2009
Messages : 10772

Re: Le coût de la vie, le vrai

Mais par exemple une coloc en général c'est meuble, surtout si tu débarques dans une coloc déjà toute faite avec juste une chambre libre. Ou alors un studio meublé...
En assurance (à la MAIF) je payais l'an dernier 59E par an, mais c'était peut-être aussi parce que c'est une résidence donc moins de risques (ou alors je sais pas...)
La caution c'est sûr que ça vide, mais dis-toi que le mois d'après normalement c'est bon, et puis ils te la rendent à la fin normalement.
Et c'est sûr que le loyer en général c'est vraiment pas donné, mais ici encore si c'est en coloc c'est gérable, et avec les APL aussi... C'est sûr que ce sera pas le grand luxe au début, mais c'est toujours bon d'avoir un chez-soi.


"- Eh! qu'aimes-tu donc, extraordinaire étranger ?
- J'aime les nuages... les nuages qui passent... là-bas... là-bas... les merveilleux nuages !"


Charles Baudelaire, "L'étranger"

Hors ligne

 

#14 05/11/2012 23:23:04

Femme
Aujourd'hui, je sais l'écrire.
Lieu : Paris,
Inscrit le : 3 février 2009
Messages : 10772

Re: Le coût de la vie, le vrai

Par contre, Decept, surtout te précipite pas pour l'appart, et ne prends pas le truc le moins cher (même si c'est tenant). Peut-être que Paris c'est particulièrement crade pour ce genre de trucs, mais si tu savais les apparts de j'ai visités, où y'avait même pas la place de mettre un vrai lit (avec le plafond qui descend là) et le mec nous disait (ben vous mettez un matelas par-terre !" AH oui tiens... Ou des caves avec à peine un soupirail comme fenêtre, et ça coûtait 400E !
Si tu trouves la perle rare à ta portée, jette-toi dessus. Mais sinon, réfléchis bien avant de te décider...


"- Eh! qu'aimes-tu donc, extraordinaire étranger ?
- J'aime les nuages... les nuages qui passent... là-bas... là-bas... les merveilleux nuages !"


Charles Baudelaire, "L'étranger"

Hors ligne

 

MademoizelleX aime ça.

#15 05/11/2012 23:26:24

Homme
Aujourd'hui, je sais l'écrire.
Lieu : Liège,
Inscrit le : 3 janvier 2011
Messages : 12759

Re: Le coût de la vie, le vrai

cola a écrit :

Ou des caves avec à peine un soupirail comme fenêtre, et ça coûtait 400E !

Toi, t'as visité mon premier appart ! lol


Finalement ce qui compte le plus, c’est d’arriver à accepter que, aussi seul que l’on soit, aussi malheureux que l’on puisse être, avec l’aide de ceux qui nous entourent on tiendra le coup...

Hors ligne

 

#16 05/11/2012 23:29:21

Femme
Aujourd'hui, je sais l'écrire.
Lieu : Paris,
Inscrit le : 3 février 2009
Messages : 10772

Re: Le coût de la vie, le vrai

Ah ouais Black ? Je sais pas comment t'as fait... hmm

Sinon Decept tu peux déménager à Salamanque, ici le loyer moyen est de 150E en coloc et c'est bien meublé et tout big_smile

Dernière modification par cola (05/11/2012 23:29:54)


"- Eh! qu'aimes-tu donc, extraordinaire étranger ?
- J'aime les nuages... les nuages qui passent... là-bas... là-bas... les merveilleux nuages !"


Charles Baudelaire, "L'étranger"

Hors ligne

 

Deceptacon_ aime ça.

#17 05/11/2012 23:33:50

Homme
Aujourd'hui, je sais l'écrire.
Lieu : Liège,
Inscrit le : 3 janvier 2011
Messages : 12759

Re: Le coût de la vie, le vrai

cola : pas le choix wink


Finalement ce qui compte le plus, c’est d’arriver à accepter que, aussi seul que l’on soit, aussi malheureux que l’on puisse être, avec l’aide de ceux qui nous entourent on tiendra le coup...

Hors ligne

 

#18 06/11/2012 09:14:46

Femme
Chef du monde
Lieu : DTC la porte au fond à droite =),
Inscrit le : 26 mai 2008
Messages : 14810
Site web

Re: Le coût de la vie, le vrai

En tout cas en région parisienne j'ai envie de dire : plus jamais. Même dans les résidences du CROUS c'est crade et mal fait, avec le piège de devoir prendre l'appart sans avoir vu la moindre photo avant. Alors que (et c'est là que ça me dégoute encore plus !) sur les CROUS d'autres académies, tu as des photos, et pour un loyer bien moins cher, même le plus minable des apparts est un vrai palace comparé aux apparts des CROUS d'Ile de France.

Enfin ça ne te concerne pas Decept mais bon, on sait jamais.


Grande adoratrice de Bert l'hippopotame et de ses bruits corporels...
TαKK.
Les bouillottes ça n'a pas de couilles. Leçon retenue.
Such a lonely day, and it's mine. The most loneliest day of my life...

Hors ligne

 

#19 06/11/2012 15:15:40

Femme
Aujourd'hui, je sais l'écrire.
Lieu : Paris,
Inscrit le : 3 février 2009
Messages : 10772

Re: Le coût de la vie, le vrai

Tiens, je vais profiter un peu de ce topic moi-aussi.

En plus de rechercher un appart à Lyon à partir de février, je suis en train de faire mes choix pour des demandes d'affectation en assistanat en Amérique Latine.
On ne peut choisir qu'un pays, et de ce pays dire 3 chois d'affectation. Le problème, c'est que l'Amérique Latine, c'est dangereux (eh oui), donc je voulais savoir si des gens ici avaient une expérience de l'un de ces pays, et ce qu'il penserait de partir là-bas pendant un an, peut-être pas dans la capitale donc (peut-être dans la forêt quoi).

Voici les pays concernés:  Argentine, Colombie, Équateur, Mexique, Pérou, Venezuela

Sachant que j'ai déjà postulé (et été mise sur liste d'attente) pour le Pérou l'an dernier, lequel me conseilleriez-vous et pourquoi ?


"- Eh! qu'aimes-tu donc, extraordinaire étranger ?
- J'aime les nuages... les nuages qui passent... là-bas... là-bas... les merveilleux nuages !"


Charles Baudelaire, "L'étranger"

Hors ligne

 

#20 06/11/2012 15:19:46

Homme
Aujourd'hui, je sais l'écrire.
Lieu : 937470,
Inscrit le : 30 juillet 2011
Messages : 21532

Re: Le coût de la vie, le vrai

Moi même, j'ai peur pour l'année prochaine, surtout que je saurais un peu à la dernière minute où je serai pris.
Et si je me retrouve à Orsay (une de mes options), j'ai peur de la description que tu me donnes MlleX !


La science consiste à passer d'un étonnement à un autre. (Aristote).
Alors, osez pousser la porte des sciences !

Hors ligne

 

#21 06/11/2012 15:53:21

Aujourdhuit
Lieu : ,
Inscrit le : 14 septembre 2008
Messages : 6343

Re: Le coût de la vie, le vrai

Tu vises quelles écoles, Brusi ?


...

Hors ligne

 

#22 06/11/2012 16:05:36

Homme
Aujourd'hui, je sais l'écrire.
Lieu : 937470,
Inscrit le : 30 juillet 2011
Messages : 21532

Re: Le coût de la vie, le vrai

Je vise l'ENS dans le meilleur des cas, mais je vais passer également CCP car il faut être admissible à ce concours pour aller au magister de physico-chimie moléculaire d'Orsay.
Autrement dit, je saurai à la dernière minute si je suis à Paris, Lyon ou Cachan ! big_smile

Dernière modification par brusicor02 (06/11/2012 16:07:51)


La science consiste à passer d'un étonnement à un autre. (Aristote).
Alors, osez pousser la porte des sciences !

Hors ligne

 

#23 06/11/2012 16:08:16

Aujourdhuit
Lieu : ,
Inscrit le : 14 septembre 2008
Messages : 6343

Re: Le coût de la vie, le vrai

Ah oui, effectivement. Bonne chance en tous cas !


...

Hors ligne

 

#24 06/11/2012 16:16:08

Femme
Aujourd'hui, je sais l'écrire.
Lieu : Paris,
Inscrit le : 3 février 2009
Messages : 10772

Re: Le coût de la vie, le vrai

Paris/Cachan c'est pas très éloigné à la limite. Lyon, si t'es pris à l'ENS t'as plusou moins automatiquement la résidence en 1è année, donc pas de souci de ce côté-là smile

[Aucune suggestion pour que je ne me fasse pas éventrer en Amérique Latine ?]


"- Eh! qu'aimes-tu donc, extraordinaire étranger ?
- J'aime les nuages... les nuages qui passent... là-bas... là-bas... les merveilleux nuages !"


Charles Baudelaire, "L'étranger"

Hors ligne

 

#25 06/11/2012 17:24:29

Aujourduit
Lieu : France,
Inscrit le : 18 mars 2011
Messages : 2543

Re: Le coût de la vie, le vrai

Cola: J'ai une amie qui a fait toute l'Amérique Latine (elle bosse au cirque Bouglione) et une autre qui a bossé deux ans à Bogota.
De ces retours je n'ai retenus que quelques trucs:
- L'Argentine c'est génial et sûr, surtout la capitale (sûr pour l'Amérique Latine hein)
- Bogotà c'est très risqué, elle n'avait pas le droit de sortir de son appartement sans être accompagné par un homme, voir parfois sans un garde. A noter qu'elle bossait pour une compagnie minière comme expert, donc risque d'enlèvement plus élevé que pour un occidental lambda.
- L'Ecuador c'est sympa et assez sûr.
- Mexique tout dépend de là ou tu es, la frontière avec les US craint à mort, dans le centre de Mexico c'est plus calme...

Je répète que tout cela sont mes souvenirs de conversations avec elles, en aucun cas des avis perso ou vécus.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Powered by FluxBB