Vie de merde - Le forum / Je…

#1 16/12/2011 23:29:13

Homme
Aujourd'hui, je sais l'écrire.
Lieu : ,
Inscrit le : 27 août 2012
Messages : 20943

Je…

Je ne sais jamais quoi dire quand je dois me présenter.
D’ailleurs, au moment même où je tapote ces mots sur le clavier usé de mon vieil ordinateur, je ne sais toujours pas ce que je vais vous raconter ensuite. Il me semble que cet exercice s’apparente de l’exhibitionnisme, et personnellement, je suis plutôt frileux.
Ce n’est pas que je n’aime pas écrire. Bien au contraire. C’est juste que je manque d’idée et que mon quotidien ne me semble pas avoir un grand intérêt. Personnellement, ce quotidien m’ennuie, et je n’imagine pas faire subir à mes semblables ce que je supporte difficilement moi-même.
Pourtant, il va bien falloir que je raconte quelque chose. Mais quoi ? Quelle portion de mon histoire présenterait un peu d’intérêt aux yeux d’autrui… et portion que je pourrais livrer sans honte, sans crainte, sans peur d’être hué ou moqué ? Parce que, bon, j’aime bien parfois raconter des bêtises pour amuser mon entourage, mais ce n’est certainement pas pour qu’on rie à mes dépens. Quand cela m’arrive, je tente de faire bonne figure et d’encaisser le choc du mieux que je peux, mais cela ne fait que me rappeler que je ne suis pas comme les autres. Si j’essaye d’amuser mon entourage, disais-je avant de m’interrompre tout seul malgré l’agacement toujours plus croissant que me procure les interruptions d’autrui et particulièrement quand elles sont répétées malgré les avertissements que j’émets…. Donc, ces tentatives humoristiques n’ont généralement d’autre but que de détourner l’attention afin que personne ne s’aperçoive que je ne suis qu’un puits sans fond d’ignorance qui bénéficie en plus d’un désintérêt total pour les conversations de machine à café que sont la météo toujours changeante et qui nous étonne tous les ans, la politique plus ou moins feutrée ou l’on dit ses convictions sans tout à fait les dire, les derniers ragots sur Kikikou Chavekki, les ordonnances à rallonge de la population vieillissante de l’entreprise (j’en soupçonne même plusieurs d’avoir une carte de fidélité dans leurs pharmacies respectives : 10 boîtes de suppositoires achetées = 1 échantillon de préparation H offert), la religion à kipa à burka ou à cornettes, les effets toujours surprenant de la crise économico-socialo-syndico-mondialo-mégalo-européenne, les coups de gueule répétés des employés vis à vis de leurs chefs mais pas devant eux et des chefs vis à vis de leurs subalternes et de leurs propres chefs, les ébaudissements répétés des nouveaux parents pour les exploits toujours renouvelés des fruits de leurs coïts, et… surtout… les commentaires lourds de testostérone et chargés de transpirations de canapé sur les derniers matchs de foot. S’il y a un sujet que j’abhorre, qui ne m’émeut pas, et dont l’ignorance est pour moi un point d’honneur, c’est bien le sport et le foot en particulier. C’est bien simple, la finale de la coupe du monde de 98, je ne l’ai pas regardé… je l’ai suivi malgré tout grâce aux râles des mâles du voisinage, mais pas vu. Et quand dernièrement on m’a parlé de Messi, j’ai d’abord pensé qu’on me parlait de religion… mauvaise pioche.
Je ne sais rien et je me fous de tout. Enfin, non. Pas tout quand même. Mais ce qui m’éveille a tendance à ensommeiller les autres. Alors j’évite d’en parler ou seulement à dose homéopathique. Il ne s’agirait pas qu’on me confonde avec Zolpidem.
Ce que j’aime par exemple, c’est la nuit et son silence, c’est le verbe de Pierre Desproges, c’est des dialogues d’Audiard et des répliques de la série Kaamelott. C’est aussi quelques vieilles chansons qui reposaient avant tout sur leur texte, quelques livres de Bernard Werber, de Martin Winckler et de Jorge Luis Borges, quelques sourires bienveillants et constants de certaines connaissances (car si je ne suis pas jovial, je tente a minima de rester aimable), quelques mots désuets mais tellement plus beaux à entendre que ceux de tous les jours (« Bigre ! » ou « Volontiers » par exemple), quelques bibelots idiots et sans valeur pécuniaire qui sont surtout des souvenirs d’êtres chers. J’aime aussi le léger bruit blanc des écouteurs branchés sur mon ordinateur.
Mais il y a des paradoxes aussi : j’aime prendre des photos, mais pas forcément les regarder ; j’aime jouer du théâtre, mais pas voir les pièces ; j’aime bien écrire, mais je lis peu ; j’aime être aimé, mais pas trop quand même, et surtout je ne m’aime pas ; j’aime voir de nouvelles choses, des nouveaux paysages, mais je n’aime pas partir de chez moi.

Voilà. Je vous avais pourtant bien dit que je n’avais rien à dire.

Hors ligne

 

#2 17/12/2011 09:43:15

Femme
Aujourd'hui, je sais l'écrire.
Lieu : Nulle part,
Inscrit le : 11 juin 2012
Messages : 25422

Re: Je…

Frileux peut-être, mais pas couard - sans dévoiler beaucoup de choses, tu as réussi à écrire une présentation très personnelle, et agréable à lire.
Tu joues du théâtre alors ?
Tu n'aimes pas le sport médiatisé, si je comprends bien, mais es-tu pour autant réfractaire à toute pratique d'un sport ?
Et quelles sont ces vieilles chansons à texte dont tu parles ?

Je suis, décidément, toujours aussi curieuse.


« Le kitsch, par essence, est la négation absolue de la merde ; au sens littéral comme au sens figuré : le kitsch exclut de son champ de vision tout ce que l'existence humaine a d'essentiellement inacceptable »
« Là où ça sent la merde, ça sent l'être »

Hors ligne

 

#3 17/12/2011 11:03:32

Homme
Aujourd'hui, je sais l'écrire.
Lieu : ,
Inscrit le : 27 août 2012
Messages : 20943

Re: Je…

.

Dernière modification par Alprazolam025 (17/10/2017 01:32:28)

Hors ligne

 

#4 17/12/2011 11:31:58

Femme
Aujourd'hui, je sais l'écrire.
Lieu : Nulle part,
Inscrit le : 11 juin 2012
Messages : 25422

Re: Je…

Ionesco ! J'adore. Est-ce que vous faites des extraits de la Cantatrice chauve ?
Brassens, Brel. Toute mon enfance.
Sinon je ne connais pas du tout Richard Gotainer, Chanson Plus Bifluorée et les VRP.
Je me demande si tu écoutes du Thomas Fersen ?


« Le kitsch, par essence, est la négation absolue de la merde ; au sens littéral comme au sens figuré : le kitsch exclut de son champ de vision tout ce que l'existence humaine a d'essentiellement inacceptable »
« Là où ça sent la merde, ça sent l'être »

Hors ligne

 

#5 17/12/2011 12:03:05

Homme
Aujourduit
Lieu : Paris,
Inscrit le : 17 janvier 2009
Messages : 4999

Re: Je…

Alprazolam025 a écrit :

quelques mots désuets mais tellement plus beaux à entendre que ceux de tous les jours (« Bigre ! » ou « Volontiers » par exemple)

Sais-tu que "Bigre" est une altération euphémistique de "Bougre", mot venant lui-même de "Bulgare" et qui signifie "sodomite" ? Il s'agit donc non seulement d'une insulte (car la sodomie était perçu comme un pêché d'une saleté révoltante), mais d'une insulte xénophobe qui plus est. big_smile

Bien sûr, et fort heureusement, le sens de ce mot s'est perdu au fil des siècles et l'on ne l'entend plus quand on l'utilise. Mais ça laisse songeur de penser que dans 400 ans il y aura peut-être quelqu'un pour proclamer son affection pour "quelques mots désuets mais tellement plus beaux à entendre que ceux de tous les jours", comme "nègre","feuj", ou autre "rital" par exemple.

Quoi qu'il en soit, ça m'amuse toujours quand on croit que des interjections telles que "bigre", "fichtre" ou autre "diantre" ont quoi que ce soit de raffiné ou de recherché, alors que ce sont toujours des mots extrêmement familiers, voire vulgaires, dont le sens s'est perdu au fil des siècles. On confond souvent, pour user d'une terminologie de dictionnaire, "vieux" avec "soutenu".

Dernière modification par Antistène_Ocyroé (17/12/2011 12:31:28)


« L'homme ne se connaît lui-même que dans la mesure où il connaît le monde. Il ne connaît le monde qu'en lui et ne se connaît que dans le monde. » Goethe

I. Caute / II. Nihil admirari / III. Sapere aude / IV. Festina lente / V. Memento uiuere / VI. Amor fati

Hors ligne

 

#6 17/12/2011 12:23:48

NakedAngel
Homme
Invité

Re: Je…

Ça c'est fait j'ai envie d'dire. yikes

 

#7 17/12/2011 12:34:15

Femme
Modérateur
Lieu : DTC la porte au fond à droite =),
Inscrit le : 26 mai 2008
Messages : 14839
Site web

Re: Je…

Ton pseudo mériterait que je te fouette, il m'angoisse !
Mais bon, tu pouvais pas savoir alors à défaut de bienvenue (puisque ça fait déja un moment que tu postes), bonne continuation sur le fofo smile


Grande adoratrice de Bert l'hippopotame et de ses bruits corporels...
TαKK.
Les bouillottes ça n'a pas de couilles. Leçon retenue.
Such a lonely day, and it's mine. The most loneliest day of my life...

Hors ligne

 

#8 17/12/2011 12:39:42

Homme
Aujourd'hui, je sais l'écrire.
Lieu : 937470,
Inscrit le : 30 juillet 2011
Messages : 21532

Re: Je…

Alprazolam025 a écrit :

S’il y a un sujet que j’abhorre, qui ne m’émeut pas, et dont l’ignorance est pour moi un point d’honneur, c’est bien le sport et le foot en particulier. C’est bien simple, la finale de la coupe du monde de 98, je ne l’ai pas regardé… je l’ai suivi malgré tout grâce aux râles des mâles du voisinage, mais pas vu. Et quand dernièrement on m’a parlé de Messi, j’ai d’abord pensé qu’on me parlait de religion… mauvaise pioche

    Je ne peux que te comprendre et t'approuver ! Sais-tu que moi aussi, la première fois que j'ai entendu Messi, j'ai fait le même rapprochement que toi ? J'ai fait la déduction car les interlocuteurs connaissaient plus le résumé de TéléFoot que celui de la Bible. big_smile

    Belle présentation, quel exercice de style ! Moi aussi, adepte des longs monologues de présentation, je ne peux qu'apprécier d'autant mieux une telle oeuvre du genre ! Je pourrais même dire que c'est "un grand pavé", qualificatif de ma propre présentation, mais ici, c'est une pierre de Rosette ! smile
    Bonne continuation parmi nous, tu t'es déjà bien intégré et j'espère encore de beaux messages comme celui que tu viens de nous proposer.

Dernière modification par brusicor02 (17/12/2011 12:41:50)


La science consiste à passer d'un étonnement à un autre. (Aristote).
Alors, osez pousser la porte des sciences !

Hors ligne

 

#9 17/12/2011 13:31:42

Homme
Aujourd'hui, je sais l'écrire.
Lieu : ,
Inscrit le : 27 août 2012
Messages : 20943

Re: Je…

.

Dernière modification par Alprazolam025 (17/10/2017 01:33:16)

Hors ligne

 

#10 17/12/2011 13:33:05

Homme
Aujourd'hui, je sais l'écrire.
Lieu : 1525509,
Inscrit le : 8 décembre 2009
Messages : 20030

Re: Je…

Salut.....


Les mots sont inutiles...                sauf Chip smile

Hors ligne

 

#11 17/12/2011 17:23:29

Femme
Modérateur
Lieu : DTC la porte au fond à droite =),
Inscrit le : 26 mai 2008
Messages : 14839
Site web

Re: Je…

Alp : Hum... j’ai bien envie de te fouetter quand même pour faire passer mon stress. **claque des orties**


Grande adoratrice de Bert l'hippopotame et de ses bruits corporels...
TαKK.
Les bouillottes ça n'a pas de couilles. Leçon retenue.
Such a lonely day, and it's mine. The most loneliest day of my life...

Hors ligne

 

#12 17/01/2012 01:04:17

Homme
Aujourd'hui, je sais l'écrire.
Lieu : ,
Inscrit le : 27 août 2012
Messages : 20943

Re: Je…

*** rien ***

Dernière modification par Alprazolam025 (13/02/2012 14:00:33)

Hors ligne

 

#13 17/01/2012 08:23:15

Femme
Aujourd'hui, je sais l'écrire.
Lieu : Nulle part,
Inscrit le : 11 juin 2012
Messages : 25422

Re: Je…

L'homme à la tête de machine à vapeur ?


« Le kitsch, par essence, est la négation absolue de la merde ; au sens littéral comme au sens figuré : le kitsch exclut de son champ de vision tout ce que l'existence humaine a d'essentiellement inacceptable »
« Là où ça sent la merde, ça sent l'être »

Hors ligne

 

#14 17/01/2012 09:02:41

Femme
Aujourd'hui, je sais l'écrire.
Lieu : Donjon de Naheulbeuk,
Inscrit le : 25 mars 2011
Messages : 36817

Re: Je…

Han la vache ! yikes


(\_/) Grande soeur du petit Yann ♥ et fille de maman Lynn ! ♥
(-.-) { zzzz ! I am Miss Troll, pour vous servir !
(")(") Serveuse au Bar

Hors ligne

 

#15 30/01/2012 21:34:13

Homme
Aujourd'hui, je sais l'écrire.
Lieu : ,
Inscrit le : 27 août 2012
Messages : 20943

Hors ligne

 

#16 30/01/2012 21:42:02

Homme
Aujourduit
Lieu : Paris,
Inscrit le : 17 janvier 2009
Messages : 4999

Re: Je…

N'essaye pas de nous faire croire que tu es une vache pour attirer l'attention sur toi.

Tout le monde sait très bien que tu n'as qu'un seul pis qui, par ailleurs, ne donne qu'en très petite quantité un lait absolument imbuvable.


« L'homme ne se connaît lui-même que dans la mesure où il connaît le monde. Il ne connaît le monde qu'en lui et ne se connaît que dans le monde. » Goethe

I. Caute / II. Nihil admirari / III. Sapere aude / IV. Festina lente / V. Memento uiuere / VI. Amor fati

Hors ligne

 

#17 30/01/2012 21:53:47

Homme
Aujourduit
Lieu : Paris,
Inscrit le : 17 janvier 2009
Messages : 4999

Re: Je…

Toi, je sens que tu me trompes ! yikes


« L'homme ne se connaît lui-même que dans la mesure où il connaît le monde. Il ne connaît le monde qu'en lui et ne se connaît que dans le monde. » Goethe

I. Caute / II. Nihil admirari / III. Sapere aude / IV. Festina lente / V. Memento uiuere / VI. Amor fati

Hors ligne

 

#18 30/01/2012 21:58:08

Homme
Aujourd'hui, je sais l'écrire.
Lieu : 937470,
Inscrit le : 30 juillet 2011
Messages : 21532

Re: Je…

Cette conversation prend une tournure étrange...


La science consiste à passer d'un étonnement à un autre. (Aristote).
Alors, osez pousser la porte des sciences !

Hors ligne

 

#19 30/01/2012 21:59:59

Homme
Aujourduit
Lieu : Paris,
Inscrit le : 17 janvier 2009
Messages : 4999

Re: Je…

Anti ne trompe pas, il répand le bonheur.


« L'homme ne se connaît lui-même que dans la mesure où il connaît le monde. Il ne connaît le monde qu'en lui et ne se connaît que dans le monde. » Goethe

I. Caute / II. Nihil admirari / III. Sapere aude / IV. Festina lente / V. Memento uiuere / VI. Amor fati

Hors ligne

 

#20 31/01/2012 10:08:19

Ojaureduit
Lieu : ,
Inscrit le : 7 mai 2011
Messages : 14

Re: Je…

Bonjour & bienvenue Alprazolam !

Les premières lignes de ta présentation, je me suis dit : "Ouloulou, il n'a pas volé son pseudo ..."
MAIS ! Comme quoi il ne faut pas tirer de conclusions hâtives, au fil du texte, j'ai découvert quelqu'un d'instruit, de sensible et d'une finesse certaine derrière cette pudeur presque sombre.

Amuse toi bien ici !

Antistène, merci pour cette explication sur "bigre". Je me croyais à l'abri, je n'utilise que "diantre". Hé bien visiblement, c'est cuit itou. Pourrais tu me donner sa signification, si tu l'as sous la main ?

Hors ligne

 

#21 31/01/2012 10:35:41

Homme
Aujourduit
Lieu : Paris,
Inscrit le : 17 janvier 2009
Messages : 4999

Re: Je…

Oui, bien sûr. En fait, comme au Moyen Âge l'Eglise veillait à ce que la population ne blasphème pas, cela a abouti à la déformation de certains jurons ou de certaines interjections évoquant le nom de Dieu ou du Diable. Un peu comme si l'on nous empêchait de dire "putain" et que nous nous mettions à dire "tupain" à la place. De cette façon, "Par le sang de Dieu" devient : Palsambleu, "Corps de Dieu" : Corbleu ; "Mort de Dieu" : Morbleu ; "Par la vertu de Dieu" : Vertudieu ou Vertubleu... puis Vertuchou ! (Pour ces mots, il existe généralement des variantes selon les régions, d'ailleurs : Palsanguié, par exemple) ; et, donc, pour en arriver à ce qui nous intéresse, "Diable" devient "Diantre".

Et voilà x)

Dernière modification par Antistène_Ocyroé (31/01/2012 10:47:57)


« L'homme ne se connaît lui-même que dans la mesure où il connaît le monde. Il ne connaît le monde qu'en lui et ne se connaît que dans le monde. » Goethe

I. Caute / II. Nihil admirari / III. Sapere aude / IV. Festina lente / V. Memento uiuere / VI. Amor fati

Hors ligne

 

psyco_mantis aime ça.

#22 31/01/2012 10:54:48

Ojaureduit
Lieu : ,
Inscrit le : 7 mai 2011
Messages : 14

Re: Je…

Merci pour cette passionnante explication, très complète ! big_smile

Hors ligne

 

#23 31/01/2012 13:21:26

Homme
Aujourd'hui, je sais l'écrire.
Lieu : ,
Inscrit le : 27 août 2012
Messages : 20943

Re: Je…

** rien ***

Dernière modification par Alprazolam025 (17/10/2017 01:34:24)

Hors ligne

 

#24 31/01/2012 13:56:53

NakedAngel
Homme
Invité

Re: Je…

... qui parle et qui vole.

 

#25 31/01/2012 18:21:19

Homme
Aujourd'hui, je sais l'écrire.
Lieu : ,
Inscrit le : 27 août 2012
Messages : 20943

Re: Je…

*** rien ***

Dernière modification par Alprazolam025 (13/02/2012 14:00:05)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Powered by FluxBB