Vie de merde - Le forum / Débats autour du féminisme

#3251 10/01/2018 23:52:10

Femme
Modérateur
Lieu : DTC la porte au fond à droite =),
Inscrit le : 26 mai 2008
Messages : 14866
Site web

Re: Débats autour du féminisme

Oh putain...


Grande adoratrice de Bert l'hippopotame et de ses bruits corporels...
TαKK.
Les bouillottes ça n'a pas de couilles. Leçon retenue.
Such a lonely day, and it's mine. The most loneliest day of my life...

Hors ligne

 

#3252 11/01/2018 02:51:27

Homme
Aujourd'huit
Lieu : Pontgouin (28),
Inscrit le : 27 janvier 2012
Messages : 9391

Re: Débats autour du féminisme

Pas mieux.
Il y a des célébrités has been qui devraient apprendre à fermer leur grande gueule, mais c'est tout l'inverse : plus elles* vieillissent, plus elles se permettent de dire des conneries plus grosses que leur chevilles.
Comment dit-on, déjà ? C'est par l'âge que vient la sagesse, mais ce n'est pas l'âge qui fait le sage.

Spoiler : Afficher

J'emploie le féminin parce que j'ai parlé de célébrité. Il va de soi que les vieilles peaux qui devraient fermer leur clapet, il y en a équitablement réparties entre les deux sexes.


profil 1916588943
« La nourriture aujourd'hui est tellement toxique, plutôt que de se souhaiter bon appétit, il faut se souhaiter bonne chance. » Pierre Rabhi
                    
assassiné au JᶁȚ par Saad742

Hors ligne

 

#3253 11/01/2018 06:35:42

Femme
Aujourd'hui, je sais l'écrire.
Lieu : ,
Inscrit le : 13 avril 2013
Messages : 16174
Site web

Re: Débats autour du féminisme

Saad (et les autres) : serait-ce possible de mettre ce genre de phrases violentes à propos d'agressions sous spoiler ? C'est le genre de truc qui me perturbe bien et qui en l'occurrence m'a empêché de dormir cette nuit... sad


"Les aiguilles de l'horloge déformant le temps comme les larmes déforment les souvenirs d'antan."

Hors ligne

 

Tardian aime ça.

#3254 11/01/2018 20:50:20

Homme
Aujourduit
Lieu : Dans sa chemise avec sa tête qui passe,
Inscrit le : 16 juin 2011
Messages : 3984

Re: Débats autour du féminisme

En tout cas, il y a fort à parier que les harceleurs vont s'en donner à cœur joie, désormais convaincus que les femmes sont demandeuses, ils pourront s'enorgueillir d'un argument supplémentaire.

J'ai pas vu toutes les interviews (je tiens au peu de santé mentale qu'il me reste), mais apparemment, certaines d'entre-elles auraient commis des dérapages islamophobes. Pourquoi pas, après tout, elles ne sont plus à ça près.

Un pas en avant, deux pas en arrière.


J'ai une araignée au plafond et mon niffleur me manque.

Hors ligne

 

#3255 11/01/2018 21:05:57

Femme
Eaujourduit
Lieu : .,
Inscrit le : 15 avril 2017
Messages : 1491

Re: Débats autour du féminisme

J'ai entendue quelques bribes de certaines, dont notamment une qui avançait: "on peut jouir lors d'un viol".

Non. Non. Et non.


Survivor de la rencontre IRL du 10/12/17.

Hors ligne

 

#3256 11/01/2018 21:11:09

Femme
Aujourd'hui, je sais l'écrire.
Lieu : Vanuatu,
Inscrit le : 17 septembre 2013
Messages : 12561
Site web

Re: Débats autour du féminisme

Missmumu c'est Brigitte Lahaye qui a dit ça. Elle est experte ^^. Elle n'est plus à une connerie près.


La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre comment danser sous la pluie. SENEQUE

Hors ligne

 

#3257 11/01/2018 21:13:30

Femme
Modérateur
Lieu : Val d'Oise,
Inscrit le : 1 février 2016
Messages : 1821

Re: Débats autour du féminisme

Si si, c'est possible. C'est en partie mécanique.

C'est peu connu parce que les victimes qui ont ressenti du plaisir se sentent encore plus mal (si c'est possible) que les autres. Et si elles disent qu'elles ont ressenti du plaisir, la réaction est souvent "si tu as eu du plaisir, c'est que c'était pas vraiment un viol".


Jusqu'ici, le seul livre que j'ai lu qui abordait un peu le sujet est Le syndrome de Croyde (Identifiez-vous pour voir le lien) de Marc Welinski (qui traite d'un autre sujet).


Ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux.

Hors ligne

 

Kayru aime ça.

#3258 11/01/2018 21:15:02

Femme
Eaujourduit
Lieu : .,
Inscrit le : 15 avril 2017
Messages : 1491

Re: Débats autour du féminisme

Oui je me suis souvenue après publication que c'était elle, mais je ne voulais pas écrire son nom, j'suis trop énervée encore, j'vais exploser mon clavier sinon.

Et quand bien même elle n'est plus à une connerie près, c'est juste intolérable !

Qu'est ce qu'elle est *G#frt'x!

*'s'arrête ici sinon va être vulgaire*


Survivor de la rencontre IRL du 10/12/17.

Hors ligne

 

#3259 11/01/2018 21:21:01

Femme
Aujourd'hui, je sais l'écrire.
Lieu : Vanuatu,
Inscrit le : 17 septembre 2013
Messages : 12561
Site web

Re: Débats autour du féminisme

Ok Kim. Je ne savais pas.
En fait je trouve que tout ce débat part en couille et on dirait que chaque "camp" sombre dans l'excès. Je suis un peu perdue.


La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre comment danser sous la pluie. SENEQUE

Hors ligne

 

#3260 11/01/2018 21:22:19

Femme
Aujourdhuit
Lieu : Citoyenne du monde,
Inscrit le : 3 juin 2008
Messages : 5998

Re: Débats autour du féminisme

Oui j'avais déjà entendu dire qu'on pouvait avoir un orgasme pendant un viol. C'est mécanique, tu stimules des zones érogènes... Et j'avais lu comme Kim que c'était encore plus difficile pour les victimes, elles se sentent coupables d'avoir eu cet orgasme. Elles peuvent aussi associer le plaisir au viol et le retour à une sexualité épanouie en devient d'autant plus ardu.

En bref, j'ai vu passer la sortie de Brigitte Lahaye mais je n'ai pas lu l'article. Apparemment l'ensemble de son argumentaire était foireux, je me suis épargnée ça.


"Un jour fait de morceaux mauves jaunes bleus verts et rouges"
Guillaume Apollinaire, A travers l'Europe

Hors ligne

 

#3261 11/01/2018 21:40:22

Femme
Eaujourduit
Lieu : .,
Inscrit le : 15 avril 2017
Messages : 1491

Re: Débats autour du féminisme

Oui clairement je ne pense pas que Brigitte Lahaye avançait cette phrase avec comme idée: c'est un mécanisme (d'ailleurs merci Kim, je ne le savais pas). Mais plus comme une grosse énormité irréfléchie comme d'habitude.


Survivor de la rencontre IRL du 10/12/17.

Hors ligne

 

#3262 11/01/2018 21:43:56

Homme
Aujourduit
Lieu : Dans sa chemise avec sa tête qui passe,
Inscrit le : 16 juin 2011
Messages : 3984

Re: Débats autour du féminisme

C'est évident que dans ce contexte, son but était clairement de nourrir son apologie des agressions sexuelles, et pas du tout de faire connaître une réalité physique.


J'ai une araignée au plafond et mon niffleur me manque.

Hors ligne

 

#3263 11/01/2018 21:53:03

Femme
Modérateur
Lieu : Val d'Oise,
Inscrit le : 1 février 2016
Messages : 1821

Re: Débats autour du féminisme

Je précise (même si je pense que mon message précédent ne laisse pas de doute possible sur le sujet) que je ne défends en aucun cas les propos de Brigitte Lahaie ou de quiconque dans ce débat puisque j'en reste bien sagement éloignée* mais simplement que oui, il est possible d'avoir du plaisir pendant un viol et que non, ça ne minimise pas l'importance de l'acte.


*Ce n'est pas que je ne trouve pas cela important mais simplement que je crois que chacun a ses limites/son vécu et que, par conséquent, on n'accepte pas tous les mêmes choses. Ainsi, la communication et le respect des choix des autres en ce qui concerne leur propre corps restent les meilleurs alliés possibles.


Ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux.

Hors ligne

 

missmumu67 aime ça.

#3264 11/01/2018 22:10:02

Homme
Aujourduit
Lieu : Dans sa chemise avec sa tête qui passe,
Inscrit le : 16 juin 2011
Messages : 3984

Re: Débats autour du féminisme

*Ce n'est pas que je ne trouve pas cela important mais simplement que je crois que chacun a ses limites/son vécu et que, par conséquent, on n'accepte pas tous les mêmes choses. Ainsi, la communication et le respect des choix des autres en ce qui concerne leur propre corps restent les meilleurs alliés possibles.

Perso, je ne pense pas que ce soient la communication et le respect des choix qui les étouffe. Avoir ses limites et son vécu, passe encore, l'appliquer à tout le monde quitte à s'asseoir sur toute notion de respect et d'empathie, je ne suis plus d'accord. Ça reste dangereux et inexcusable.

Je vais pas te forcer à entrer dans le débat,  juste décrire mon ressenti sur la question.

Edit: coquille corrigée.

Dernière modification par Stem (11/01/2018 22:26:20)


J'ai une araignée au plafond et mon niffleur me manque.

Hors ligne

 

#3265 11/01/2018 22:21:34

Femme
Modérateur
Lieu : Val d'Oise,
Inscrit le : 1 février 2016
Messages : 1821

Re: Débats autour du féminisme

Stem a écrit :

Avoir ses limites et son vécu, passe encore, l'appliquer à tout le monde quitte à s'asseoir sur toute notion de respect et d'empathie, je suis plus d'accord.

[Tu feras attention à l'absence de négation qui passe à l'oral mais beaucoup moins à l'écrit.]

Ce que j'ai dit, c'est justement qu'il fallait respecter les choix de chacun. Je n'ai en aucun cas dit qu'il fallait appliquer ses propres choix aux autres.

Pour être plus claire, je suis végétarienne, c'est mon propre choix ; je ne cherche pas à ne m'entourer que de gens végétariens (mon meilleur ami est plutôt du genre carnivore) mais je demande à ce qu'on respecte mon régime alimentaire (parce que j'en ai marre d'entendre "allez, un lardon ça ne va pas te boucher le trou de balle").
Donc pour remettre dans le contexte, si quelqu'un n'est pas dérangée par les mains aux fesses, c'est son choix, mais ce n'est pas une justification pour en mettre soi-même aux autres. Et pour connaître cette information, il faut connaître un minimum la personne, et donc l'avoir abordée de manière cordiale (j'ai failli écrire "humaine").

[ce message ne contient que mon avis personnel et non un guide dénué de défaut]


Ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux.

Hors ligne

 

#3266 11/01/2018 22:28:05

Homme
Aujourduit
Lieu : Dans sa chemise avec sa tête qui passe,
Inscrit le : 16 juin 2011
Messages : 3984

Re: Débats autour du féminisme

Du nouveau dans cette affaire: Les cosignataires se désolidarisent des propos de Brigitte Lahaye (Identifiez-vous pour voir le lien). Bonjour l'hypocrisie.


J'ai une araignée au plafond et mon niffleur me manque.

Hors ligne

 

Tardian aime ça.

#3267 11/01/2018 22:38:35

Homme
Aujourd'huit
Lieu : Pontgouin (28),
Inscrit le : 27 janvier 2012
Messages : 9391

Re: Débats autour du féminisme

Pour ma part, je trouve ça vomitif, je ne vois pas quelle "connaissance" je pourrais en tirer (à part une enième confirmation que la connerie n'est malheureusement pas une maladie systématiquement mortelle), ni ce que je pourrais faire contre ça, alors je ne suis pas non plus cette histoire (enfin, de loin, c'est à dire d'ici, quoi).
Mais il y a quand même une ou deux questions qui me titillent : parmi toutes ces abruties égoïstes et méprisables, y en a-t-il une seule qui ne soit pas une vieille carne aigrie de ne plus être (autant) l'attention des regards et désirs masculins qu'avant ? Est-il possible d'être à ce point désespérée sur son propre sort, pour aller jusqu'à jalouser celui de celles qui ont eu la mauvaise idée de croiser le chemin du mauvais gars au mauvais moment ? Et pour finir (oui, finalement ça fait trois) : il y a une loi contre l'apologie du terrorisme, il y a une loi contre l'incitation à la haine raciale, n'y a-t-il aucune loi permettant de leur faire fermer leur clapet pour apologie et incitation aux violences sexuelles ?


profil 1916588943
« La nourriture aujourd'hui est tellement toxique, plutôt que de se souhaiter bon appétit, il faut se souhaiter bonne chance. » Pierre Rabhi
                    
assassiné au JᶁȚ par Saad742

Hors ligne

 

#3268 11/01/2018 22:41:44

Homme
Aujourduit
Lieu : Dans sa chemise avec sa tête qui passe,
Inscrit le : 16 juin 2011
Messages : 3984

Re: Débats autour du féminisme

n'y a-t-il aucune loi permettant de leur faire fermer leur clapet pour apologie et incitation aux violences sexuelles ?

Je me suis posé la même question, figure-toi.


J'ai une araignée au plafond et mon niffleur me manque.

Hors ligne

 

#3269 11/01/2018 22:47:28

Homme
Aujourd'huit
Lieu : Pontgouin (28),
Inscrit le : 27 janvier 2012
Messages : 9391

Re: Débats autour du féminisme

Mais surtout, une quatrième me vient à l'esprit : elle est passé où, la Schiappa, pourtant si prompte à saisir les instances audiotélévisuelles pour une simple blague de mauvais goût ?!


profil 1916588943
« La nourriture aujourd'hui est tellement toxique, plutôt que de se souhaiter bon appétit, il faut se souhaiter bonne chance. » Pierre Rabhi
                    
assassiné au JᶁȚ par Saad742

Hors ligne

 

#3270 13/01/2018 10:31:24

Homme
Eaujourduit
Lieu : Toulouse,
Inscrit le : 10 novembre 2008
Messages : 1252

Re: Débats autour du féminisme

@tardian, je pense pas qu'elles soient en manque de sexe pour dire ça.

J'aime bien la grille de lecture d'un collectif afro-féministe :

les femmes blanches bourgeoises, ont décidé d'assumer sans complexe leur solidarité au patriarcat bourgeois blanc. Dans un élan de défense de leurs intérêts de classe et de race

https://www.facebook.com/mwasiafrofempa … 4235685755

Hors ligne

 

Tardian aime ça.

#3271 13/01/2018 14:40:51

Femme
Aujourd'hui, je sais l'écrire.
Lieu : ,
Inscrit le : 13 avril 2013
Messages : 16174
Site web

Re: Débats autour du féminisme

Tardian a écrit :

parmi toutes ces abruties égoïstes et méprisables, y en a-t-il une seule qui ne soit pas une vieille carne aigrie de ne plus être (autant) l'attention des regards et désirs masculins qu'avant ?

Oui, il y a quand même un certain nombre de femmes plus jeunes qui ont signé. Et en plus grande proportion encore dans les signataires qui se sont rajoutées après la publication.
Je n'ai pas l'énergie de développer plus à ce sujet en ce moment, mais je ne pense pas que la question d'être ou pas l'objet du désir masculin joue ici un grand rôle. J'essaierai de développer ma pensée plus tard.


"Les aiguilles de l'horloge déformant le temps comme les larmes déforment les souvenirs d'antan."

Hors ligne

 

#3272 13/01/2018 15:58:11

Femme
Eaujourduit
Lieu : .,
Inscrit le : 15 avril 2017
Messages : 1491

Re: Débats autour du féminisme

Je crois que Tardian faisait cette remarque sur un ton sarcastique.
Mon copain a eu la même réflexion que lui, en humour noir. C'était plus pour souligner l'aspect hallucinant de cette tribune.


Survivor de la rencontre IRL du 10/12/17.

Hors ligne

 

#3273 13/01/2018 21:52:43

Homme
Aujourd'huit
Lieu : Pontgouin (28),
Inscrit le : 27 janvier 2012
Messages : 9391

Re: Débats autour du féminisme

Oui, c'était évidemment sarcastique. Quoique malheureusement je ne serais pas étonné que pour certaines, le fond de l'idée ne soit pas si éloigné de mes propos volontairement caricaturaux.
Je ne parle pas à proprement dire de manque sexuel ou affectif, mais de l'utilisation opportuniste d'un moyen détestable pour attirer l'attention, pour rappeler qu'elles existent, notamment pour certaines dont le quart d'heure de célébrité (et les petits bonus qui vont avec) commence à dater un peu trop à leur goût, ou pour d'autres qui sentent que ça ne devrait pas trop tarder pour elles. Et je trouve ça d'autant plus vomitif.

Tour, je ne me souviens pas avoir jamais été déçu de lire tes analyses, commentaires, et autres interventions sérieuses, mais si ce doit être au prix de ton équilibre personnel, je préfère ne rien avoir à lire. Du peu que j'en sais, j'imagine sans peine que pour toi ce type d'affaire n'est pas un sujet de discussion neutre, et je pense avoir une idée suffisante de ce que tu veux dire. Enfin, ce n'est pas une injonction, je veux juste que tu saches que rien ne t'y oblige.


profil 1916588943
« La nourriture aujourd'hui est tellement toxique, plutôt que de se souhaiter bon appétit, il faut se souhaiter bonne chance. » Pierre Rabhi
                    
assassiné au JᶁȚ par Saad742

Hors ligne

 

#3274 14/01/2018 09:47:49

Femme
Aujourd'hui, je sais l'écrire.
Lieu : ,
Inscrit le : 13 avril 2013
Messages : 16174
Site web

Re: Débats autour du féminisme

J'ai écrit ce texte en réponse aux propos tenus par Catherine Millet sur France Culture le 5 Décembre 2017. Il a eu un certain rayonnement sur Facebook, donc si vous voulez le lire, le voici.

/!\ Je cite les propos de cette dame à propos du viol, qui sont assez brutaux.

Spoiler : Afficher


Cela fait quelques jours que vos propos sur le viol perturbent mes nuits et hantent mes jours, que je cherche comment m’en défaire, et voilà que je me suis mise à écrire. Ecrire, pour que mes mots recouvrent les vôtres. Ecrire pour voir noir sur blanc ce que j’aurais terriblement eu besoin de lire après vous avoir entendue.

Vous trouvez « plus grave » de perdre ses jambes dans un accident de voiture, la seule perte à vos yeux lors d’un viol étant l’hymen, pour les femmes vierges. Vous comparez l’incomparable et si ce n’est une paire de jambes ou même l'intégrité d'un hymen, combien perdent les victimes de viol ! Elles perdent le contrôle, elles perdent des kilos, elles perdent leurs moyens, elles perdent le sommeil, elles perdent contenance, elles perdent l’estime d’elles-mêmes, elles perdent le goût de vivre, elles perdent les pédales quand ce n’est pas la tête…

Vous vous dites également « étonnée » que les victimes soient traumatisées après avoir vécu ces agressions. C’est sûr que c’est d’une telle banalité, de devenir un objet. Banal de voir des êtres humains prendre plaisir dans la souffrance. Banal de voir sa conscience se dissocier de son corps, pour ne pas vivre ces moments. Banal de subir le Mal. Le mâle.

Vous vous inquiétez du fait qu'une femme violée se considère souillée parque qu'« elle intériorise le discours des autres autour d'elle ». "Elle" a vécu la violence d'un acte attaquant le plus intime et lui imposant ces sentiments. Avant même d'être confrontée aux discours dégradants de la société. Avant même de pouvoir se poser consciemment la question. Avant même d'entendre des gens comme vous parler.

Enfin, vous affirmez dans un ultime affront : « Ça c'est mon grand problème, je regrette beaucoup de ne pas avoir été violée. Parce que je pourrais témoigner que du viol, on s'en sort ». 'On s’en sort’. Ou pas. Ou après des semaines, des mois, des années. 'On s’en sort’ vivante. Ou pas. Ou morte de l’intérieur. 'On s’en sort’ bien. Ou pas. Ou bien amochée. 'On s’en sort’ entière. Ou pas. Ou entièrement chamboulée. 'On s’en sort’ forte. Ou pas. Ou forte de la conscience de n’avoir été un temps qu’un rien entre des mains qui étaient tout.
Et ‘on regrette’, oh oui, qu’est-ce qu’’on regrette’ ! D’avoir été au mauvais endroit au mauvais moment. De ne pas avoir été assez forte pour résister. De ne pas avoir eu des cordes vocales plus solides pour crier encore et encore. De ne pas avoir été, ce jour-là, raccompagnée. D’avoir été trop ceci et pas assez cela. D’avoir été femme. D’avoir été violée. D’avoir été.

Il y aurait tant à dire, tant à crier, tant à vomir. A défaut d’être assez inhumaine pour vous souhaiter de remédier à votre « problème », j’espère qu’un jour vous comprendrez que la souffrance des victimes n’a d’égal que la cruauté de vos propos.

Dernière modification par tourdepise (14/01/2018 09:49:17)


"Les aiguilles de l'horloge déformant le temps comme les larmes déforment les souvenirs d'antan."

Hors ligne

 

#3275 Hier 23:27:07

Homme
Aujourduit
Lieu : Dans sa chemise avec sa tête qui passe,
Inscrit le : 16 juin 2011
Messages : 3984

Re: Débats autour du féminisme

Au fait, Catherine Deneuve est revenue sur le texte, affirmant qu'elle le trouvait «vigoureux à défaut d'être parfaitement juste». Elle a donc cosigré un texte qu'elle ne trouve pas juste, paye ta logique ! Niveau excuse pourrie, on tient le pompon.


J'ai une araignée au plafond et mon niffleur me manque.

Hors ligne

 

Tardian aime ça.

Pied de page des forums

Powered by FluxBB